Ligue 2 : L'AC Ajaccio sur orbite

Publié le Mis à jour le

Les joueurs ajacciens ont encore été impeccables, hier soir, face à Dijon (0-3). Indéboulonnables deuxièmes du classement de L2, ils confirment que le costume de promu leur va à ravir.

Certes, il convient de garder la tête froide. De ne pas se démobiliser. Il reste 15 points à prendre, et tout, mathématiquement, peut encore basculer. 

Mais pour les supporters, et de nombreux observateurs, ce 3 à 0 ramené du stade Gaston-Gérard, leur 4ème victoire d'affilée, ne laisse guère de doutes. Les acéistes ne sont pas du genre à se laisser gagner par la pression de l'enjeu. Et ils ont l'étoffe d'un pensionnaire de Ligue 1. 

Domination

Hier soir, à Dijon, Gaëtan Courtet et ses coéquipiers attaquent la rencontre sur un rythme élevé, et prennent la rencontre à leur compte. Dès la 3e minute, El Drissy se procure une première occasion, en tête à tête face à Baptiste Reynet, sans parvenir à tromper le gardien dijonnais. A la 21e minute, Gaëtan Courtet, sur un corner de Nouri, ouvre le score d'une tête décroisée (0-1). 

A la mi-temps, les Ajacciens rejoignent les vestiaires, forts d'une avance au tableau d'affichage d'autant plus précieuse que l'ACA est, et de loin, la meilleure défense de L2. Les hommes de Pantaloni pourraient se contenter de fermer le jeu, pour conserver leur avantage.

Mais face à des Dijonnais pas vraiment tranchants, l'ACA préfère jouer au ballon, et creuser l'écart, par une frappe bien placée de Bayala à la 53e (0-2), avant qu'Arconte, à quelques minutes du coup de sifflet final, n'aggrave encore le score (0-3). 

Poursuivants

Derrière le club corse, qui affiche désormais 64 points, Auxerre (61), Paris FC (60) et Sochaux (60) ne comptent pas se contenter d'une place de barragiste.

Ils tenteront, au cours des cinq journées de championnat qui restent, de ravir la deuxième place à l'ACA. "Nous sommes dans un mouchoir de poche, rien n'est fait", estime Olivier Pantaloni.

Mais le parcours exceptionnel de l'équipe insulaire et l'état d'esprit affiché sont encourageants pour la suite, d'autant que le calendrier (Dunkerque, Valenciennes, Grenoble...) ne promet aucun obstacle majeur, hormis la réception de Toulouse, indéboulonnable leader du championnat, lors de la dernière journée. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité