VIDEO : retour sur le parcours de Michel Moretti, le président emblématique de l'ACA

durée de la vidéo : 00h02mn02s
{} ©France Télévisions

Ce soir, 16 ans presque jour pour jour après sa mort, le stade François-Coty changera de nom, pour prendre celui de Michel Moretti. Il a été l'un des principaux artisans de la renaissance acéiste, dans les années 90.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

En 1992, Michel Moretti fait partie de la nouvelle équipe dirigeante qui prend les rênes du club, au côté d'Alain Orsoni, après une vingtaine d'années de purgatoire.

L'ACA végète alors dans les profondeurs du championnat de France amateur, en PH, ou Promotion d'Honneur A, l'équivalent de la 6e division aujourd'hui...

Le jeune homme, qui est alors journaliste sportif à France 3 Corse, et militant nationaliste au sein du MPA, va pleinement embrasser ce nouveau rôle.

Vision

Michel Moretti, âgé d'une trentaine d'années, prend place dans le siège du président, et, sous son égide, le redressement va être spectaculaire. Saison après saison, l'équipe ajaccienne, entraînée par Bati Gentili, gravit les échelons, jusqu'à renouer avec la L2, et le professionnalisme, lors de la saison 98-99.

Mais le président de l'ACA voit plus loin.

À la fin de la saison 2001-2002, dix ans après la reprise du club, Michel Moretti fête avec ses joueurs et son staff le retour parmi l'élite du football français.

"D'Antisanti au Parc des Princes"

Michel Moretti

La renaissance de l'ACA, Michel Moretti, qui a passé 13 ans à la tête du club, en a été l'inlassable cheville ouvrière.

Dévoué à son club, ambitieux, rigoureux, celui en qui son ami Roland Courbis, coach de l'ACA de 2004 à 2006, voyait "le meilleur président de France", ne se contentait pas des résultats sportifs. Il voulait donner au club les fondations nécessaires pour s'installer durablement dans le monde professionnel.

Ténacité

C'est pourquoi il a œuvré pour que son club évolue dans un stade digne de ce nom. À force de ténacité, il est parvenu à obtenir que la vétuste enceinte sportive fasse peau neuve.

En 2007, il assistera au début des travaux, qui devaient initialement durer un an. Malheureusement, ils ne seront terminés qu'en 2012. 

Michel Moretti, qui était atteint d'une longue maladie, ne verra pas le nouveau stade qu'il espérait tant. En 2008, il disparaît, à l'âge de 49 ans.

Alain Orsini promet alors que le stade de Timizzolo portera le nom de son "président emblématique".

C'est désormais chose faite. Ce soir, seize ans presque jour pour jour après sa disparition, les joueurs de l'ACA pénétreront sur la pelouse du stade Michel Moretti pour affronter l'équipe d'Auxerre. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité