Réserve Naturelle de Bonifacio : action de surveillance sur les pêcheurs industriels

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alain Stromboni .

Fin août, une opération a eu lieu dans la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio concernant la présence et les activités de pêcheurs senneurs industriels. Un navire italien a été contrôlé. À bord, les autorités ont retrouvé des "espèces d’intérêt halieutique" pour la Réserve.

C’est une action qualifiée de "coup de poing" par l’Office de l’Environnement de la Corse (OEC).

Dans un communiqué, l’instance chargée de la gestion de la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio (RNBB) indique qu’une "opération d’envergure" s’y est déroulée dans la nuit du 30 août dernier.

Objectif de cette mission spéciale qui se basait sur des observations précédemment collectées : identifier et réprimer d’éventuelles incursions des pêcheurs senneurs industriels dans le périmètre de l’Aire Marine Protégée bonifacienne.

La pêche à la senne, qui consiste à capturer les poissons à la surface à l'aide d'un filet, est prohibée dans la Réserve, de même que toute activité industrielle.

Un navire italien contrôlé

Menée par la vedette de la Gendarmerie maritime "Gravona", en collaboration avec les services de patrouilles de l’action de l’Etat en mer et de la garderie territoriale de la RNBB, l’opération a permis le contrôle d’une embarcation italienne.

Un navire, dont le port d’attache est situé à Trapani, en Sicile, a été appréhendé à "22h26, dans le carré international de pêche commune, en plein coeur des Bouches de Bonifacio, à proximité des limites de la Réserve naturelle", situe l’Office de l’Environnement de la Corse.

Si le bateau "n’était pas en action de pêche au moment du contrôle", l'OEC indique qu'il avait "prélevé, dans les eaux italiennes – vers la Maddalena –, un volume de captures d’espèces d’intérêt halieutique pour la RNBB".

"Les agents commissionnés ayant relevé l’absence de technologie AIS permettant l’identification et la diffusion de la position précise du navire, un contrôle administratif approfondi, avec les homologues italiens de la police des pêches, a été immédiatement mis en route."

"Les pêcheurs industriels se rapprochent"

Cette mission spéciale fait suite aux observations des agents de l’Office de l’Environnement "particulièrement attentifs à la surveillance et à la collecte d’informations sur la présence de senneurs industriels italiens, positionnés en lisière frontalière franco-italienne".

Plus tôt dans l’été, ce type d’opération "nécessitant l’intervention de moyens lourds de l’action de l’Etat en mer", avait déjà été initié en collaboration avec les agents de la RNBB.

"Ces 3 dernières années, il a été constaté que les pêcheurs senneurs industriels se rapprochent – de manière toujours plus préoccupante – du périmètre de la RNBB afin de profiter de l’effet de la gestion sur la ressource halieutique de cet espace protégé », explique l’Office de l’Environnement de la Corse qui se dit "sérieusement inquiet" par la situation.

"Il est inacceptable que les restrictions d’usages et les efforts de gestion en faveur d’une pêche durable au sein de cet espace protégé, consentis et partagés par l’ensemble des acteurs concernés du Sud de la Corse, soient annihilés par des activités industrielles peu scrupuleuses, conclut le communiqué. L’Office de l’Environnement de la Corse reste fortement mobilisé pour contrecarrer ces initiatives qui menacent sévèrement la biodiversité."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité