Calcatoggio : un homme de 26 ans tué par balles

Un homme de 26 ans est décédé suite à au moins un coup de feu dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 juillet. Les faits se sont déroulés devant un établissement situé sur la plage de la Liscia, commune de Calcatoggio.
Illustration.
Illustration. © Denis Charlet / AFP

Aux alentours de minuit, dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 juillet, un homme de 26 ans a été tué par balles au lieu-dit A Liscia, dans la commune de Calcatoggio (Corse-du-Sud).

Les gendarmes de la section de recherche ont procédé aux premières constatations.

Les faits se sont produits aux alentours de minuit devant l'établissement Les Tamaris la nuit dernière. Le jeune homme était serveur au sein de l'établissement. Alors qu'il rangeait du matériel, il a été victime d'un tir unique. Quelques clients étaient encore présents selon l'AFP.

"Il avait une bouteille en main. La bouteille tombe, les clients entendent une détonation et il s'effondre", détaille la procureure de la République d'Ajaccio Carine Greff à nos confrères. La paillote où se trouvait le serveur était bien éclairée. Le tir aurait été effectué d'un endroit "un peu en hauteur".

La section de recherche de la gendarmerie de Corse est chargée de débuter une enquête pour assassinat.

Un véhicule retrouvé incendié à Sarrola 

Peu de temps après, les gendarmes intervenaient sur la commune de Sarrola Carcopino où un véhicule, une Renault Clio, était en feu. Elle se trouvait sur une piste au lieu-dit Ribarotti.

La voiture incendiée se trouve dans la commune de Sarrola-Carcopino.
La voiture incendiée se trouve dans la commune de Sarrola-Carcopino. © France 3 Corse

Selon nos informations, à son bord deux armes calcinées ont été retrouvées par les enquêteurs. Si ce véhicule est en lien avec le meurtre, il accréditera sérieusement la thèse de l’acte prémédité.  

Aucune rixe ou altercation ne serait d'ailleurs intervenue au cours de la soirée, selon les premiers éléments de l'enquête. 

La procureure de la République d'Ajaccio Carine Greff s'est rendue sur place dans la nuit aux côtés des gendarmes à qui elle a confié les investigations. 

La victime connue pour des faits de droit commun (sans lien avec le grand banditisme) purgeait actuellement une peine sous bracelet electronique. 

Plus d'informations à venir.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers