La chambre régionale des comptes épingle le service d’incendie et de secours de Corse-du-Sud

© A.A / France 3 Corse ViaStella
© A.A / France 3 Corse ViaStella

Dans un rapport, la chambre régionale des comptes a observé des hausses d’effectifs au sein du service d’incendie et de secours de Corse-du-Sud entre 2011 et 2017. Elle a également constaté un absentéisme alarmant. Conséquence : le service présente le coût total le plus élevé de France.

Par France 3 Corse ViaStella

Des effectifs trop nombreux et coûteux. Sur la période d'observation du rapport de la chambre régionale des comptes, 2011 - 2017, les dépenses de personnel du service d'incendie et de secours de Corse-du-Sud (SIS 2A) ont progressé de 20 %

Les charges à caractère général diminuant elles de 10 %. Résultat d’une augmentation notable de sapeurs-pompiers volontaires, mais également de personnels titulaires administratifs et techniques.

Selon les magistrats au 31 décembre 2017, la structure comptait 979 volontaires pour 199 sapeurs-pompiers professionnels dont une très large majorité de gradés, rendant le coût total par habitant du SIS 2A le plus élevé de France.

 
La chambre régionale des comptes épingle le service d’incendie et de secours de Corse-du-Sud
Intervenants - Pierre Poli, Président du Service d'Incendie et de secours de la Corse du Sud. Equipe - Sylvie Wolinsky ; Frédéric Roche ; Rosanne Morere-Cesari ; Hervé Costa.
 

« Nous continuerons à faire notre métier »


C'est son principal financeur, anciennement le département de la Corse-du-Sud, qui lui a permis de maintenir l'équilibre en augmentant sa contribution de trois millions d'euros à partir de 2015.

Charles Voglimaggi, son président à l’époque, n’a pas donné suite aux sollicitations. Actuellement, la collectivité de Corse s'est substitué au service départemental, son président, Pierre Poli, a bien voulu réagir. « Les pompiers de Corse-du-Sud répondent partout aux appels de secours. Aujourd’hui, les pompiers de Corse, à 99 % cette année, ont répondu aux secours à la personne. Nous tiendrons compte de ce rapport, mais nous allons continuer à faire notre métier, c’est-à-dire secourir les gens », soutient-il.
 
Les responsables du syndicat majoritaire, le STC, n'étant pas disponibles ce week-end, difficile d'expliquer pourquoi la chambre régionale des comptes constate sur la période observée un absentéisme anormalement important et alarmant au sein du SIS 2A.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus