Drogue et alcool au volant : 4 fois plus de suspensions de permis en 10 ans à cause de la drogue

L'accident causé par Pierre Palmade le 10 février dernier, a provoqué un large débat dans la société au sujet des sanctions à adopter pour les conducteurs en état d'ébriété ou ayant consommé des stupéfiants. Lors de son déplacement en Corse le 19 février, Gérald Darmanin est revenu sur sa proposition qui vise à retirer leur permis de conduire aux conducteurs sous l'emprise de la drogue. L'occasion de préciser ici les chiffres significatifs en Corse.

Sans surprise, l'alcool et les stupéfiants sont les principales causes d'accidents en Corse selon la Préfecture de Corse.

En Haute-Corse, 29% des accidents mortels ont en effet pour origine l'alcool, 13% de ces accidents sont liés à une prise de stupéfiants.

Selon la préfecture de Haute-Corse, un quart des actions menées dans le cadre du plan départemental d'action de sécurité routière portent sur les addictions.

Sur les routes, cela se traduit assez facilement. En 2022, 756 suspensions de permis de conduire ont été opérées dans le Nord de l'île. Parmi ces suspensions, 284 (37,6%) sont pour cause d'alcoolémie et 197 (26,1%) pour consommation de stupéfiants. Un résultat peu ou prou similaire à celui de 2021.

Mais ces dix dernières années, le bilan est mitigé. Le nombre de suspensions annuel reste sensiblement le même, variant tous les ans entre 600 et 700 opérations.

Si le pourcentage de suspensions pour alcoolémie a considérablement diminué passant de 57,7% en 2013 à 37,6% en 2023, les suspensions pour prise de stupéfiants connaissent suivent une courbe radicalement opposée.

En 2013, le pourcentage de suspensions de permis pour consommation de drogue s'établissait à 6,1% selon la préfecture de Haute-Corse. Mais en 2023, ce chiffre a été multiplié par 4. Résultat : 26,1% des suspensions sont consécutives à la prise de stupéfiants des conducteurs.

755 accidents ont eu lieu sur les routes de Corse-du-Sud entre 2020 et 2022. Parmi eux, 134 sont liés à la consommation de substances psychoactives, ce qui représente 19%.

Sur les 39 accidents mortels qui ont fait 41 morts sur la même période, 21 sont liés à la consommation de stupéfiants, soient 51%.

"Une sécurité routière de bon sens"

Lors de sa venue à Corte, Gérald Darmanin est revenu sur sa proposition formulée dans une interview au Journal Du Dimanche. Le ministre de l'Intérieur y indiquait : "Je propose le retrait des douze points du permis de conduire pour toute personne qui conduit alors qu'elle a consommé de la drogue". Dans la cité universitaire il précisait vouloir "arrêter d'embêter ceux qui vont travailler le matin et le soir" qui se font sanctionner pour quelques kilomètres-heure. 

a contrario, Gérald Darmanin a dit vouloir être "beaucoup plus dur envers ceux - comme on l'a vu très récemment dans cette affaire dramatique et médiatique qui choque tous les français bien légitimement - qui conduisent sous l'emprise de drogues, de stupéfiants ou d'alcool".


Enfin, le ministre a annoncé que les contrôles routiers seront augmentés cette année : 1 million contre 800 000 en 2022.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité