Ajaccio : l’enfer des embouteillages ne s’arrêtera pas de sitôt

Le grand Ajaccio s’organise. Et si de nouvelles infrastructures sortent de terre rapidement, le réseau routier n’est pas encore capable d’absorber le flux de voitures quotidien. Résultat : des kilomètres et des kilomètres d’embouteillages.

Par France 3 Corse ViaStella

La ville au ralentie. Mardi matin, plusieurs kilomètres de bouchons ont été enregistrés. L'accès au grand Ajaccio est saturé. Une situation compliquée pour les automobilistes. « Ça nous met un peu en colère », indique l’un d’entre eux.

La raison de ce ralentissement : des travaux engagés autour du nouveau centre commercial implanté sur la route de Caldaniccia. Un axe emprunté chaque jour par 24 000 véhicules et peut-être bien plus à l'avenir. Les nombreux commerces ou encore le futur hôpital devraient engendrer des difficultés de circulation.

La construction de ces bâtiments étant antérieure à celle des nouvelles routes. « Vous avez des réseaux routiers qui ne correspondent pas du tout à l’activité économique et démographique de la ville d’Ajaccio ou même du pays ajaccien. On ne peut pas nier que l’activité économique ne se réalise pas sur ce pays ajaccien avec un grand centre commercial qui ouvre demain [mercredi].

Il faut rattraper ce retard. Il faut agir en urgence et il faut revoir cette programmation pluriannuelle d’investissement afin que les travaux débutent plus vite », explique Laurent Marcangeli, président de la CAPA et maire d'Ajaccio.

126 millions d’euros


Engagée fin 2015, la programmation Grand Ajaccio s'étalerait sur huit à 10 ans. Les travaux pourraient donc se terminer en 2024.

Problèmes de circulation
Intervenants : Laurent Marcangeli Président de la CAPA et maire d'Ajaccio ; Loïc Morvan Directeur des routes à la Collectivité Territoriale de Corse. REportage : ROMANI Marianne ; AGOSTINI Stéphane ; TOUATI Amel

Un délai expliqué par le directeur des routes de la collectivité territoriale de Corse. « L’aménagement des zones commerciales suivent des processus qui sont découplés de tous les processus liés aux routes. Actuellement ce sont des maîtres d’ouvrages différents, des autorisations différentes, et les deux peuvent être disjoints un temps », précise Loïc Morvan.

Depuis 2016 plusieurs projets sont engagés pour venir fluidifier cette zone du grand Ajaccio. La rocade devrait être élargie et de nouvelles routes construites. Coût total des opérations : 126 millions d'euros dont 69 cofinancé à 70% par la Collectivité Territoriale de Corse.


A lire aussi

Sur le même sujet

Fouille à nu

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne