Covid-19 : la présence du variant Delta enregistrée dans plus de 95% des tests positifs en Corse

Le variant Delta du Sars-CoV-2 se propage partout en France, et la Corse n'est pas épargnée. Sur la dernière semaine, la quasi totalité des tests positifs criblés sur l'île ont indiqué la présence du variant Delta.
Illustration.
Illustration. © LUONG THAI LINH / MaxPPP

Jusqu'à 60% plus contagieux que le variant Alpha (ou "anglais") qui l'a précédé, le variant Delta, mutant du Sars-CoV-2 - virus à l'origine de la pandémie de Covid-19 - progresse sur le territoire français. Selon la plateforme de données en Santé publique Geodes, la part du variant Delta parmi les tests positifs criblés en France était de 77,2% sur la semaine du 9 au 15 juillet.

C'est presque 15% de plus que la semaine précédente : 62,4% pour la période du 4 au 10 juillet ; et plus du double de deux semaines plus tôt : 39,7% en moyenne entre le 26 juin et le 2 juillet.

Si toutes les régions sont concernées par cette inquiétante progression, les plus hauts taux recensés le sont sur l'île de beauté. Ainsi, sur la semaine du 9 au 15 juillet, 63 tests positifs au Covid-19 ont été enregistrés en Corse-du-Sud, et 454 en Haute-Corse. Pour les deux départements, 95,5% de ces tests présentaient la mutation L452R, portée par le variant Delta.

Dans le détail, ce pourcentage est même en hausse sur les derniers jours : entre le 12 et 15 juillet, la mutation a été enregistrée dans 100% des tests positifs criblés en Corse-du-Sud, 96% en Haute-Corse.

Le risque d'infection au variant Delta réduite de deux tiers avec les vaccins à ARN-m

Des contaminations de plus en plus nombreuses qui font craindre un rebond des hospitalisations dans les semaines, voire jours à venir. Pour éviter un pareil cas de situation, les autorités sanitaires et le gouvernement appellent régulièrement les Français qui n'auraient pas encore reçu leur première ou deuxième dose à prendre rendez-vous pour se faire vacciner.

Le variant Delta semble, selon plusieurs travaux en laboratoire, résister davantage aux vaccins que d'autres variants qui l'ont précédé. Une protection reste pour autant bien notée : une dernière étude menée à Singapour et présentée le 7 juillet par le ministre de la Santé singapourien Ong Ye Kung indique que les vaccins à acide ribonucléique messager, ou ARN-m (c'est-à-dire les formules des laboratoires Moderna et Pfizer) affichent une efficacité de 69% contre le variant Delta du coronavirus, et ce, quels que soient les symptômes.

Des résultats peu ou prous similaires à ceux déjà enregistrés dans d'autres études : un travail mené en Israël estimait début juin cette protection à 64%.

Plus encore, les vaccins à ARN messager offrent, toujours selon cette étude, 93% de protection face aux formes les plus sévères du Covid-19, qui peuvent nécessiter une oxygénothérapie ou une hospitalisation des patients.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société