La tournée des Restos du cœur en zone rurale

33ème campagne hivernale pour les Restos du cœur en Corse. Avec un nouveau centre de distribution ouvert aujourd'hui à Luri dans le Cap Corse, qui accueillera chaque semaine 200 bénéficiaires. Car la précarité dans les zones rurales est particulièrement présente. Exemple dans le Taravo.

Par France 3 Corse ViaStella

Le jour se lève  à peine sur Ajaccio. Dans l'entrepôt des Restos du cœur les bénévoles et la présidente sont déjà sur le pont. Les colis sont prêts, ce mardi matin direction le Taravo. Cette année, depuis le début de la campagne, déjà près de 9 000 repas ont été distribués en Corse-du-Sud et 2 376 dans le rural.

Dans les villages comme Zicavo, la  plupart des colis sont déposés dans  des points relais. À Cozzano, c'est dans une salle de la mairie que les bénéficiaires viennent  les récupérer. « C’est toutes les générations. Ce sont les gens qui sont jeunes et sans travail, qui ont les minimas sociaux, des familles monoparentales et bien sûr les personnes à la retraite avec des toutes petites retraites », explique Jacqueline Leandri – Ciccolini, bénévole à Cozzano.

La tournée des Restos du cœur en zone rurale
Intervenants : Jacqueline Leandri - Ciccolini, Benévole à Cozzano ; Angèle Allioti ; Eric Santoni ; Isabelle Torre Présidente " Les Restos du coeur " de Corse-du-Sud. Reportage : Wolinsky Sylvie ; Cappai-Squarcini Jennifer ; Martini Wendy.

Un sourire dans chaque village


Le camion des Restos du cœur enchaine les kilomètres et les haltes. Il est attendu avec le sourire dans chaque village. « Je vis avec mon petit salaire de retraitée. Ça m’aide beaucoup, ça facilite vraiment le budget », explique une bénéficiaire. « Ça fait du bien d’ouvrir le frigidaire et les placards, de trouver à manger, aussi modeste soit-il. Mais on mange », indique un autre.

Quelques mots, quelques histoires, des moments partagés qui font chaud au cœur. L'hiver dans les villages  est une période charnière mais avec les Restos, la solidarité ne prend pas de vacances. « Le nombre de bénéficiaires a augmenté par rapport aux autres années. Ça c’est évident. […] On a des personnes et des familles qui viennent s’installer dans le rural », indique Isabelle Torre, présidente Les Restos du cœur de Corse-du-Sud.

Période de fête oblige les enfants ne sont pas oubliés de quoi amener un peu plus de bonheur au cœur des villages.

A lire aussi

Sur le même sujet

"Bastia 1975, les lendemains d'Aleria" - Extrait

Les + Lus