I Muvrini présente son nouvel album Portu in core

I Muvrini lors d'un concert à Ajaccio le 7 août 2018. / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
I Muvrini lors d'un concert à Ajaccio le 7 août 2018. / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Le nouvel album d'i Muvrini, Portu in core, sort ce 18 octobre.  Jean François Bernardini, artiste très engagé et militant de la non-violence nous a accordé un entretien.
 

Par P.S.

Portu in core est le 16eme album enregistré en studio par le groupe polyphonique I Muvrini. Comme l'a laissé entrevoir le premier clip diffusé dès juillet "En 2043", le groupe poursuit son engagement politique en abordant notamment la thématique des frontières ou de l'écologie.
En 2043, I Muvrini

"Le monde serait une prison et la Corse serait une prison, si nous n'avions pas la capacité de crier nos valeurs, de faire chanter notre âme, de faire chanter notre vérité. C'est le propre et le rôle de l'artiste", explique Jean-François Bernardini, cofondateur du groupe.
Jean-François Bernardini, chanteur d' I Muvrini et président d'Umani
Equipe - Emilie Arraudeau / Ophélie Perroux

"La priorité c'est d'essayer d'être à la hauteur de ce que l'époque attend de nous. L'écologie et les droits de l'homme sont au cœur de la société actuelle, précise-t-il. La question que les artistes se posent c'est comment nourrir, comment éveiller, avoir le cœur à la bonne place et puis comment interroger et si possible transformer quelque chose dans la société qui nous entoure."

Engagement contre la mafia

L'engagement dans la musique rejoint, pour Jean-François Bernardini, l'engagement sur d'autres scènes de la vie civile. Récemment, il a décidé de mener un combat qu'il sait être un "combat de titans", un "défi immense", en cofondant le collectif anti-mafia Maffia Nò ! A vita iè.

"J'ai envie d'être de ces gens qui se lèvent, qui ont envie de crier des vérités qu'il est bon de dire aujourd'hui et surtout de ne pas laisser imaginer que c'est ce discours ringard de l'omerta Corse qui créerait la criminalité dans cette île ou autre chose, une violence génétique, dit-il. Non, c'est un système qui est bien rodé, qui fonctionne et qu'il est bon de dénoncer."
L'album Portu in core d'I Muvrini est désormais dans les bacs.
L'album Portu in core d'I Muvrini est désormais dans les bacs.

Depuis 2011, le chanteur s'engage pour la non-violence au sein de l'association Umani. Il en tire un optimisme qui sans doute, séduit ceux qui l'écoutent : " Si j'avais le sentiment de prêcher dans un désert, il y a longtemps que je resterais chez moi. Je fais un petit travail d'électricien, je débranche la mauvaise prise qui est celle de cette intoxication mentale, verbale, comportementale, que nous respirons tous les jours,  et je rebranche à la prise de l'empathie, de l'altruisme, de la compassion, de l'âme humaine qui est en train de se transformer pour le meilleur et tous les jours, dans chaque expérience que je vis on constate qu'il y a une capacité incroyable de la non-violence à transformer les comportements."

Cette vision qui mêle critique sur le monde actuel et espoir en l'avenir, on la retrouve dans Portu in core et dans cette chanson, 2043 qui se conclue ainsi : "Il n'est pas trop tard / A noi altri di fà"

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

François-Frédéric Navarra vainqueur de la 16e édition du rallye du Nebbiu

Les + Lus