Les Jardins de l'empereur, grand chantier ajaccien

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella

Les présidentielles ont révélé un fossé entre les quartiers Est et Ouest d'Ajaccio. Deux quartiers, Les jardins de l'empereur et les Salines sont éligibles aux programmes prioritaires de la ville, coordonnés par la CAPA, communauté d'agglomération du pays ajaccien.

Veiller à harmoniser le développement entre les différents quartiers, tenter de combler le fossé existant entre les zones sensibles et celles plus avantagées. C'est le but des Politiques de la ville.



Construit dans les années 60,  le quartier des Jardins de l'Empereur est touché par la précarité et le repli communautaire. La municipalité veut y favoriser la cohésion sociale. En 2018 une étude sera lancée pour connaître les habitudes de vie du quartier. La priorité est le désenclavement. Une seconde route d'accès est attendue pour 2021. La politique de la ville sera fonction de cette nouvelle ouverture.



"Ça touche à la fois aux transports en commun, ça touche à l’accessibilité routière, aux déplacements doux, à la façon dont ce quartier peut être mieux connecté à la trame viaire de la ville", explique Charlotte Telesfori, responsable Habitat et renouvellement urbain d'Ajaccio.



durée de la vidéo: 03 min 14
Charlotte Telesfori, responsable Habitat et renouvellement urbain d'Ajaccio; Céline Pastini, directrice du développement social à la CAPA; Jean-Joseph Folacci, directeur général des services techniques de la ville d'Ajaccio ©France 3 Corse ViaStella


La politique de la ville ce sont des moyens pour rattraper les retards des quartiers défavorisés. En 2009, l'agence nationale pour le renouvellement urbain, a octroyé 130 millions d'euros à la commune. Cela a notamment profité au Cannes et aux Salines. Mais pour la prochaine programmation, la zone prioritaire a été réduite par cinq.



"D’un tiers de la population de la ville d’Ajaccio concerné, en gros 22.000 habitants, on est passé à un peu moins de 3.000 habitants concernés et seulement sur deux quartiers", indique Céline Pastini, directrice du développement social à la CAPA.



Il y a beaucoup moins de moyens financiers qui sont consacrés à cette politique publique aujourd’hui, donc l’idée c’est de continuer à faire toujours bien, voire mieux avec beaucoup moins."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité