La Corse-du-Sud bascule en alerte sécheresse, la Haute-Corse en vigilance, des mesures de restrictions d'usage de l'eau sont mises en place

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.B

Le niveau "d'alerte sécheresse" est déclenché en Corse-du-Sud. A partir du 25 juin et jusqu'au 12 juillet à minima, plusieurs mesures de restrictions d'usage de l'eau sont mises en place dans le département. La Haute-Corse est pour l'heure maintenue en "vigilance sécheresse".

Trop peu de précipitations, des températures au delà des normales saisonnières et une très forte sécheresse des sols dans les secteurs littoraux : réuni le 17 juin, le comité de suivi hydrique, - qui réunit les services de l'Etat, de la collectivité de Corse, et les représentants des maires et des socio-professionnels - a approuvé le basculement au niveau "alerte sécheresse" de la Corse-du-Sud. 

"Alerte sécheresse" en Corse du Sud

Une décision actée par arrêté préfectoral ce vendredi 24 juin, et qui implique la mise en place "de restrictions provisoires des usages de l'eau", indiquent les services de la préfecture départementale. Cela afin de "préserver la ressource et satisfaire les besoins humains et les activités économiques, en particulier l'agriculture". 

Ainsi, dès à partir de ce samedi 25 juin, seront interdits entre 9h et 19h les usages suivants : 

  • le lavage des véhicules hors des stations professionnelles équipées d'économiseurs d'eau ;
  • le lavage des véhicules professionnels, hormis ceux soumis
    à impératifs sanitaires ou techniques (bétonnière ...) et sous réserve qu'ils le soient dans une aire prévue à cet effet ;
  • la vidange et le remplissage des piscines privées (hors exploitation professionnelle) et bassins d'agrément ;
  • le lavage des bateaux sauf suite à des travaux sur coque ou à l'entretien du moteur, hors bateaux professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;
  • l'arrosage par aspersion des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d'agrément ;
  • le lavage ou l'arrosage des voies de circulation privées et des terrasses privées, y compris par brumisateur;
  • l'arrosage ou l'irrigation de terrains non cultivés ;
  • l'arrosage par dispositif de type « goutte à goutte» des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d'agrément ;
  • l'arrosage des cultures maraîchères ;
  • l'arrosage des terrains de sport, terrains de golf, pépinières et jardins publics;
  • le lavage des espaces et voies de circulation publics;
  • l'irrigation des cultures fourragères.

Des restrictions qui s'appliquent sur l'ensemble du département, et applicables aussi bien aux propriétaires privés ainsi qu'aux collectivités publiques.

Enfin, sont également interdits, entre 9h et 19h, "tout prélèvement d'eau dans les cours d'eau à des fins non prioritaires en surface ou en nappe souterraine, quel que soit le mode de prélèvement (pompage, captage.….)", poursuit la préfecture, qui précise : "les usages considérés comme prioritaires et qui restent autorisés sont : l'alimentation en eau potable, les prélèvements pour la santé, la salubrité publique, la sécurité civile, l'alimentation des piscicultures et l'abreuvement du bétail."

Ces dispositions pourront être réévaluées dans leur ensemble lors du prochain comité de suivi hydrique, qui se tiendra le 12 juillet prochain. En l'attente, et pour s'assurer de leur bonne applications, des opérations de sensibilisation et de contrôle seront organisées. 

"Tout contrevenant à ces mesures encourt une peine d'amende prévue par les contraventions de 5e classe, d'un montant maximum de 1500 euros", concluent les services de la préfecture de Corse-du-Sud, qui enjoignent la population à faire preuve "de civisme et de responsabilité afin de préserver la ressource en eau".

"Vigilance sécheresse" en Haute-Corse

En Haute-Corse, le niveau "vigilance sécheresse" est pour l'heure maintenu, acte un arrêté préfectoral daté du 23 juin. Dans ce cadre, "des mesures complémentaires de limitations de certains usages de l’eau sont mises en place sur l’ensemble du territoire". 

Ainsi, liste la préfecture de Haute-Corse, le niveau de vigilance induit les limitations de certains usages de l'eau. Sont de fait interdits entre 9h et 19h :

  • le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles équipées d’économiseurs d’eau ;
  • le remplissage des piscines privées existantes à usage familial après vidange, ainsi que les remplissages de complément ;
  • le lavage des bateaux, à l’exception des bateaux professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;
  • l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément ;
  • le lavage ou l’arrosage des terrasses et voies de circulation privées ;
  • l’arrosage des terrains de sport, terrains de golf et jardins publics ;
  • le lavage des voies de circulation publiques. 

Des prescriptions applicables depuis ce jeudi, et qui pourront être renforcées ou assouplies par un nouvel arrêté en fonction de "l’évolution de la situation hydrologique des cours d’eau et des nappes souterraines, du taux de remplissage des retenues et barrages ainsi que des prévisions météorologiques saisonnières".