La Corse touchée par une pollution aux particules fines depuis mardi 18 juin

Un épisode de pollution aux particules fines est en cours en Corse, depuis le mardi 18 juin. Il est accompagné d’une hausse significative des températures. Mercredi 19 juin, le seuil d’alerte a été déclenché. Aucune amélioration n'est prévue avant le week-end, selon Qualitair.

La Corse est touchée par une pollution aux particules fines "en lien avec une remontée de poussières désertiques" depuis le mardi 18 juin.

Le seuil d’information et de recommandation a été atteint dans un premier temps en Corse-du-Sud avant que l’ensemble de la région soit touché. Mercredi 19 juin, le seuil d’alerte a été déclenché sur la totalité de la Corse.

"Les modèles de prévisions ne prévoient pas d’amélioration de la situation avant ce week-end", précise Qualitair.  

L'épisode est "corrélé avec une hausse significative des températures", détaille Qualitair Corse dans un communiqué. La Corse-du-Sud est, à ce titre, placée en vigilance jaune "canicule", mercredi 19 et jeudi 20 juin, au moins jusqu'à minuit.

Conseils et recommandations 

Lors de ces épisodes, il est recommandé de réduire ou de reporter les activités physiques intenses, de privilégier les sorties brèves, demandant le moins d’efforts, d’adopter des gestes spécifiques vis-à-vis des personnes vulnérables et sensibles. Ainsi, il est conseillé de respecter les recommandations sanitaires suivantes :

  • en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d'un professionnel de santé.
  • privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d'effort.
  • prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.
  • évitez les zones à fort trafic routier, aux périodes de pointe.
  • privilégiez les activités modérées.
  • réduisez, voire reportez, les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions).

Pour l’ensemble de la population :

  • Limiter l’usage des véhicules à moteur thermique ;
  • Privilégier, pour les trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche, vélo, …) ;
  • Différer si possible les déplacements internes aux agglomérations ;
  • Pratiquer si possible du covoiturage ou emprunter les réseaux de transport en commun ;
  • Réduire sa vitesse de 20 km/h hors agglomération ;
  • Limiter les travaux nécessitant l’emploi de solvants organiques ou de matières à base de solvants ;
  • Éviter d’allumer des feux d’agréments ou barbecue.

Pour le secteur des transports :

  • Limiter les transports routiers de transit ;
  • Permuter le fonctionnement des moteurs des navires du fioul lourd au fioul domestique ;
  • Réduire la production électrique à quai des navires ;
  • Limiter le temps de roulage des avions.

Pour les émetteurs industriels :

  • Stabiliser et réduire les émissions à l’atmosphère de composés organiques volatiles (COV) ou oxydes d’azote (NOx) ;
  • Limiter les émissions de particules fines et de NOx.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité