Cet article date de plus de 4 ans

Législatives – La droite va-t-elle garder la 1ère circonscription de Corse du Sud ?

Le député-maire d'Ajaccio sortant, Laurent Marcangeli (LR), ne se représente pas. Jean-Jacques Ferrara est en lice pour sa succession. Mais 10 autres candidats se présentent à la députation.
Jean-Jacques Ferrara (LR) se veut confiant : "Les deux partis traditionnels n'ont pas été représentés au 2e tour de l'élection présidentielle, donc il y a quand-même un sentiment particulier chez nos électeurs. Ils souhaitent que nous portions leurs voix à l'Assemblée nationale."

Un raisonnement que ne partage pas Maria Guidicelli, candidate la République en marche! : "Le ressenti que j'ai eu est que nous serons au second tour. Pourtant je ne suis pas quelqu'un qui affirme les choses avec un optimisme exagéré. Mais il y a dans nos échanges des personnes qui nous suivent parce qu'ils croient au projet et aux preuves qu'il y a sur le terrain."

durée de la vidéo: 01 min 55
Législatives – La droite va-t-elle garder la 1e circonscription de Corse du Sud ? ©France 3 Corse ViaStella

À gauche, les candidats PCF et de la France insoumise n'ont pas réussi à s'entendre et présentent deux candidats.

Jacques Casamarta, candidat insoumis veut : "inventer la gauche du XXIe siècle, celle qui est capable de tirer les enseignements des échecs dans les pays de l'est, du Parti socialiste qui a épousé les thèses du libéralisme."

Quant à Anissa-Flore Amziane, candidate communiste, elle prévoit déjà une poursuite du combat dans la rue : "Il faut aller au contact des concitoyens, il faut aller dans la rue comme nous le faisons. Avec ce qu'il va arriver avec la politique macronienne, dans la rue, nous y serons."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections législatives politique élections