Cet article date de plus de 7 ans

Loi littoral en Corse : L'absence des maires à une réunion du PADDUC

Samedi 7 juin à Propriano, l'agence de l'Urbanisme tenait son troisième atelier sur le thème de la délimitation des "zones remarquables" corses, l'un des concepts phares de la loi littoral. En l'absence remarquée des maires de Porto-Vecchio, Bonifacio et Sartène.
Faut-il imputer leur absence au week-end prolongé de l'Ascension... ou bien au nombreux PLU annulés dans leurs communes pour non-respect des espaces remarquables ? Ce samedi les 12 maires de Corse-du-Sud étaient pourtant conviés à Propriano pour un atelier sur le PADDUC.

Parmi les absents, Georges Mela, le maire de Porto-Vecchio. Maria Guidicelli s'en agace, "c'est quand même la troisième commune de Corse avec un document d'urbanisme soumis à quelques 'soubresauts', avec des enjeux de développement économique et parfois des conflits d'usage, je pense qu'il est important que le maire soit présent". Autres absences remarquées, celles des maires de Bonifacio et de Sartène, représentés toutefois par leurs équipes. 

Depuis quelques mois les ateliers régionaux pour l'élaboration du PADDUC ont ainsi repris. L'agence d'Urbanisme présidée par Maria Guidicelli ainsi que les communes "planchent" en ce moment sur la notion et la délimitation des "espaces remarquables", un des concepts phares de la loi littoral. 

Les "espaces remarquables", c'est une des notions les plus difficiles de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme. Pour l'heure ils sont répertoriés dans un document écrit par l'Etat : l'atlas des espaces remarquables, qui date de 2004. La révision de cette liste est conduite par l'équipe du PADDUC.

Reportage Florence Antomarchi, Tarik Khaldi : 
durée de la vidéo: 01 min 47
Les ateliers du PADDUC "boudés" par les maires ?

Les ateliers régionaux se poursuivent jusqu'à fin juillet.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique urbanisme environnement