Municipales à Porto-Vecchio : le débat du second tour entre Jean-Christophe Angelini et Georges Mela

REPLAY : les deux candidats encore en course pour la mairie de Porto-Vecchio ont débattu sur le plateau de France 3 Corse ViaStella. Des discussions à voir ou à revoir ici.

Les deux candidats à la mairie de Porto-Vecchio à quelques minutes du débat.
Les deux candidats à la mairie de Porto-Vecchio à quelques minutes du débat. © France 3 Corse
Le 15 mars dernier, lors du premier tour des élections municipales, Jean-Christophe Angelini, a devancé Georges Mela, maire sortant, de quatre points. Une première pour l’opposant historique.


Résultats du premier tour :
Ce scrutin a également été marqué par un fort taux d’abstention, 44,5 %. Un chiffre qui laisse le maire sortant optimiste. « Lorsque l’on sait qu’un électeur sur deux s’est présenté aux urnes, il y a une marche de manœuvre importante. On oublie la Covid-19 qui a été une crise sanitaire sans précédent, et qui a retenu l’ensemble des électeurs », estime Georges Mela. Une analyse que ne partage pas son adversaire. « Je considère que lorsqu’on a voté à 30 ou 35 % à Ajaccio, à un peu plus de 40 % à Bastia et que l’on a voté à 57 % à Porto-Vecchio, on a ‘bien voté’. Il y a eu une volonté de l’électorat d’aller aux urnes pour notamment y porter un message. Ce message est clair, l’opposition est largement en tête », note Jean-Christophe Angelini.
 
Georges Mela, maire sortant, tête de liste "Notre parti c’est Porto-Vecchio".
Georges Mela, maire sortant, tête de liste "Notre parti c’est Porto-Vecchio". © France 3 Corse
 

Où iront les voix de Don Mathieu Santini ?


Dans ce premier scrutin, un autre pourcentage intéresse fortement les deux adversaires. Celui du troisième homme, Don Mathieu Santini, dont la liste était soutenue par Femu a Corsica et Core in Fronte.

Si le leader de la liste Portivechju da fà s’est retiré de la course au soir du 15 mars, il n’a pas donné de consigne de vote pour le scrutin du second tour. « Il m’appartiendra de convaincre les électeurs de Don Mathieu Santini et de leur montrer que la voie de la transparence et de la clarté qu’il défendait pour Porto-Vecchio est celle que je préconise et que j’initie depuis bien longtemps », soutient le maire sortant. La tête de liste Pà Portivechju répond quant à lui : « Don Mathieu Santini était dans une dynamique d’opposition et non de convergence avec la majorité. D’autre part, la liste que je conduis arrive très largement en tête c’est la première fois depuis longtemps. Aujourd’hui, en ce qui me concerne, je ne suis pas dans une démarche de séduction. Je ne veux pas courtiser l’électorat de Don Mathieu, pas plus qu’un autre. »

 
Jean-Christophe Angelini, tête de liste Pà Portivechju.
Jean-Christophe Angelini, tête de liste Pà Portivechju. © France 3 Corse.
 

« Sur l’exercice précédent, la commune a investi 86 millions d’euros »


Georges Mela s’enorgueillit de laisser des « finances saines ». Mais la suite risque d’être problématique pour l’ensemble des collectivités avec une baisse générale des dotations d’État. « Nous vivons cette baisse depuis cinq ans, la commune a perdu l’équivalent de 6,5 millions d’euros, soit environ l’équivalent d’une année d’investissement. Lorsque l’on voit que la commune, sur l’exercice précédent, a investi 86 millions d’euros, ce qui est un record absolu, et lorsque l’on se compare à Bastia, 105 millions, on peut avoir une idée assez importante de l’effort financier qui est fait », assure-t-il.

 

On constate un déséquilibre très marqué en termes de possibilité d’accéder à la propriété, voire même, pour les ménages les plus faibles, de pouvoir louer. C’est un échec.

Jean-Christophe Angelini



Un bilan que récuse Jean-Christophe Angelini. Pour lui, les résultats ne sont pas au rendez-vous. « Porto-Vecchio est une ville qui compte 3.000 pauvres. Ces dix dernières années, l’habitat secondaire a largement pris le pas sur l’habitat principal. On constate un déséquilibre très marqué en termes de possibilité d’accéder à la propriété, voire même, pour les ménages les plus faibles, de pouvoir louer. C’est un échec. La spéculation conjuguée au phénomène d’absence durable de documents d’urbanisme ont donné lieu à un problème social majeur », objecte-t-il.


 ►Les coulisses du débat :
Municipales 2020 : Les coulisses du débat entre Jean-Christophe Angelini et Georges Mela
 

Vers un référendum d’initiative locale pour l’avenir du port ?


En 2019, une délibération du Conseil municipal a été votée en faveur d’une délégation de service public et d’une extension du port. Un projet que dorénavant le maire sortant souhaite voir se transformer en régie municipale. « Compte tenu des différentes crises économiques, il y a aujourd’hui un cap nouveau à choisir avec une stratégie pour la commune. Je crois que c’est une référence qui nous permet de dire qu’il faut revoir le positionnement qui était le nôtre », justifie-t-il.


 

À l’époque où nous le disions on nous traitait avec mépris en nous disant que ce n’était pas possible, pas acceptable.

Jean-Christophe Angelini



Georges Mela esquisse même la possible organisation d’un référendum d’initiative locale sur la question. « Il faut aussi que les Porto-Vecchiais soient acteurs et soient au centre des responsabilités que le maire futur prendra », soutient-il. Une proposition que Jean-Christophe Angelini dit proposer depuis 15 ans, sans succès. « À l’époque où nous le disions on nous traitait avec mépris en nous disant que ce n’était pas possible, pas acceptable, que le Conseil municipal était là pour décider, qu’il avait été élu démocratiquement et qu’il n’avait pas lien d’aller plus loin », s’agace le leader de la liste Pà Portivechju.

Quant à l’idée de régie municipale, il dit la trouver « intéressante ». « J’ai toujours été partisan d’un principe de maîtrise. Nous sommes conscients qu’il faut une extension du port de plaisance qui soit raisonnable. Nous avons besoin d’une infrastructure portuaire adaptée, car celle qui est actuellement déployée ne correspond plus aux enjeux de l’heure en termes de nautisme, de plaisance et d’activité économique », complète-t-il.

Le choix des 10.480 inscrits de la commune se fera dimanche 28 juin.


Replay du débat :
Municipales à Porto-Vecchio : le débat du second tour


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter