Porto-Vecchio : une bergerie prend feu, plusieurs bêtes décédées

L'édifice a été entièrement brûlé. / © DENIS CHARLET / AFP
L'édifice a été entièrement brûlé. / © DENIS CHARLET / AFP

Une bergerie appartenant au vice-président de la FDSEA 2A a pris feu, ce matin. Plusieurs bêtes ont péri dans l'incendie, et le bâtiment a été entièrement détruit. La piste criminelle est privilégiée. 

Par Axelle Bouschon

Un incendie s'est déclaré dans une bergerie appartenant à François-Pierre Giraschi, président de la FDSEA extrême sud et vice-président de la FDSEA 2A, à Palombaggia, sur la commune de Porto-Vecchio, ce samedi 9 novembre. 

Les pompiers de Porto-Vecchio ont été appelés aux alentours de 7h. Le bâtiment en bois, d'une centaine de mètres carrés, était alors déjà presque intégralement en proie aux flammes, empêchant les bêtes se trouvent à l'intérieur, des chèvres et des cabris, de s'en échapper. La bergerie n'était pas raccordée à une installation électrique. 

Malgré l'intervention des secours, la bâtisse a été entièrement détruite par l'incendie. La majorité des plus de 150 bêtes qui composaient le troupeau sont décédées.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l'incendie. La piste criminelle est privilégiée. 
 

Spéculation immobilière 


"C'est une catastrophe. On le soutient, et on le soutiendra jusqu'au bout" affirme Jean-Baptiste de Peretti, vigneron élu de la chambre régionale d'agriculture et vice-président de la FDSEA d'Extrême-Sud.

Pour lui, ce sinistre aurait pour cause la spéculation immobilière à Porto-Vecchio. "Il n'y a pas de plan local d'urbanisme à Porto-Vecchio depuis des années. De fait, tout le monde a envie de rendre les terrains constructibles, mais on ne connaît pas nos zones, et ça créé des tensions énormes."

À ses yeux, le seul moyen de retrouver un climat de sérénité serait un accord trouvé entre la CTC et la mairie pour que puisse se mettre en place un PLU.
 

Rassemblement de soutien


Le président du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, indique dans un tweet que l'ORDAC et la collectivité de Corse sont aux côtés de l'éleveur "après l'incendie criminel qui l'a frappé à Porto-Vecchio". 
 


Dans un communiqué la FDSEA 2A affirme "manifester son soutien plein et entier" à François-Pierre Giraschi. La fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles de Corse-du-Sud condamne ainsi "ces méthodes criminelles et inhumaines", à l'opposé des valeurs "de l'Agriculture où l'humain à une place primordiale" qu'elle véhicule.
 

La FDSEA 2A, par la voie de sa présidente, Françoise Cianfarani insiste sur la nécessité du dialogue "aussi bien dans [les] revendications que dans [les] relations sur le terrain", et appelle à la défense du respect, "de la transparence et l'engagement" dans le milieu agricole. 
 
Le syndicat agricole organise un rassemblement de soutien samedi 16 novembre, à 11h, là où se trouvait la bergerie qui a brûlé. Les organisateurs espèrent une mobilisation nombreuse.
 

Sur le même sujet

Les + Lus