Porto-Vecchio : un rassemblement contre la fermeture de la maternité organisé devant la clinique de l’Ospedale

Ce dimanche 29 janvier, un rassemblement s’est tenu devant la clinique de l’Ospedale pour dénoncer la possible fermeture du service de maternité. Si l'agence régionale de santé se défend d'en avoir le projet, un collectif s'est constitué la semaine dernière contre ce qu'il considère comme une réelle menace.

Faut-il craindre la fermeture de la maternité de la clinique de l'Ospedale ? Pour dénoncer cette possible menace, un collectif s’est constitué et a organisé un rassemblement, ce dimanche 29 janvier, devant l’établissement de santé.

Melissa Cortessa, sage-femme à la clinique de l'Ospedale et membre du collectif pour le maintien de la maternité, explique cette démarche : Si la maternité ferme, on va mettre beaucoup de femmes et de bébés en danger. La maternité est indispensable, essentielle au territoire. Ajaccio et Bastia sont à 2h30 de route, seulement dans de bonnes conditions. En cas d’urgence, l’hélicoptère n’est pas toujours disponible, donc il ne faut pas oublier ce paramètre. Il faut que les gens comprennent que la fermeture de la maternité engagerait beaucoup de difficultés de transfert, de réorientation, de prise en charge. La dégradation des prises en charge sera vraiment importante et ce pas seulement pour les futures mamans et les futurs bébés.

“Nous sommes là pour dire que nous ne laisserons pas fermer”


Ainsi, les membres du collectif s’inquiètent de discussions entre l’Agence régionale de santé (ARS) de Corse et la nouvelle direction de l’établissement et la motion sur le maillage des maternités en Corse qui devrait être débattue dans l’hémicycle de l’Assemblée de Corse dans les semaines à venir. En cause notamment, un nombre insuffisant de naissances au sein de l’établissement qui en enregistre environ 200 par an.

Ce rassemblement est soutenu par les partis politiques Core in Fronte et Femu a Corsica. Nous sommes là pour dire que nous ne laisserons pas fermer. Nous faisons passer, nous, les intérêts sociaux, la sécurité de Porto-Vecchio et des environs en priorité, nous ne sommes pas là pour aider l’ARS à faire des économies”, soutient Marie-Claude Branca, élue Core in Fronte à l’Assemblée de Corse.

“Nous réfléchissons à une évolution du service”


De son côté, l’ARS avance la publication d’un nouveau décret applicable après que l’institution régionale ait arrêté un nouveau schéma de santé. Elle assure “réfléchir à une évolution du service, car il nous faut organiser l’offre différemment”.

La directrice de l’institution régionale continue : Nous travaillons avec un expert pour élaborer différents scenarii pour une évolution avec une organisation atypique. On est à 2h30 d’Ajaccio et à 2h de Bastia, donc forcément, on est dans une organisation adaptée à ce contexte particulier. Il faut néanmoins prendre en compte tous les paramètres à commencer par le fait que beaucoup de femmes se tournent déjà vers Bastia ou Ajaccio, à hauteur de 50 %, pour accoucher. Certaines vont même sur le continent.

Pour l’heure, aucun scenario n’est arrêté. La décision sera arrêtée en novembre 2023, dans le cadre du schéma régional de santé. La maternité de Porto-Vecchio a déjà été menacée de fermeture en 1998, 2010, 2017 et 2018.  

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité