• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le projet de réhabilitation des bains de Baracci progresse

© Stéphane Agostini/FTVIASTELLA
© Stéphane Agostini/FTVIASTELLA

Le projet de réhabilitation et d'aménagement du site de thermalisme de Baracci progresse. Il a été présenté mercredi à la maire d’Olmeto et prévoit notamment l’agrandissement des bassins. La première pierre pourrait être posée dans un an. 

Par France 3 Corse ViaStella

Dans la plaine de Baracci, cette eau soigne depuis l'Antiquité. Une eau soufrée, aux vertus dermatologiques millénaires.

Actuellement, les bains de Baracci comptent un bassin à l'extérieur et un autre à l'intérieur. Mais le site devrait s'agrandir très prochainement. « On va essayer d’investir et de faire en sorte que ce parc, nous avons une maîtrise foncière de 20 hectares, soit un lieu de vie, de rencontre, pour attirer un maximum de monde sur ce site », indique José-Pierre Mozziconacci, maire d'Olmeto. 

 
Le projet de réhabilitation des bains de Baracci progresse
Intervenants - José -Pierre Mozziconacci, Maire d'Olmeto ; Nicolas Tulloue, Consultant ; Jean-Marie Cotoni, Directeur Adjoint à la Collectivité de Corse. Equipe - Marie-Françoise Stefani ; Stéphane Agostini ; Anastasia Mordin.

 

Développement durable


Présenté mercredi, à la mairie d'Olmeto, le projet prévoit la création d'un grand bassin à l'extérieur, avec un parc d'activités ludiques à l'eau thermale. « On va doubler la superficie des bassins, des plans d’eau, parce que le gisement d’eau chaude nous permet de bénéficier d’un plan d’eau d’environ 250 mètres carrés. Ce qui va permettre de faire du bien-être en extérieur dans un grand bassin qui permettra de voir le paysage et d’être en rapport avec le territoire », précise Nicolas Tulloue, consultant. 

Les travaux des futurs bains de Baracci devraient commencer en septembre 2019. Financés par la mairie d'Olmeto, l'Etat et la Collectivité unique. « Le thermo-ludisme et le tourisme de bien-être sont un des axes majeurs de la nouvelle politique touristique, le tout dans un objectif de développement durable et d’étalement de la saison », souligne Jean-Marie Cotoni, directeur adjoint de la collectivité unique. 

Ce projet devrait être porteur d'emploi sur la micro région, et permettre aussi une récupération de chaleur comme source d'énergie pour les bâtiments.  


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Xylella : les oléiculteurs corses estiment que des arbres seraient déjà touchés dans l’île

Les + Lus