Stations thermales de Corse : comment elles se distinguent ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S.

Direction deux bassins, aux eaux chaudes riches en sulfate, qui permettent de guérir de nombreux maux et de se relaxer. La météo de cette saison estivale, a joué sur leur taux de fréquentation. Certains établissements s'en sortent mieux que d'autres.
 

Perdus dans la nature, les bains de Caldane attirent chaque année des milliers de touristes et de locaux, venus goûter aux bienfaits des eaux naturelles à 37°, très riches en sulfates.

« Si simplement vous flottez, vous ne faites rien, votre esprit lâche, votre mental se relaxe et vous êtes complètement détendu », explique une vacancière.

Une halte bienfaisante dans ce domaine qui regroupe un motel, un restaurant et des activités sportives.
 

Une eau à 37°C

« S’il y a des couples, plus de dispute pendant 48h », ironise Claude Scozzari, responsable des animations, auprès des visiteurs. Bien fréquenté toute l'année, l'établissement connaît néanmoins une très mauvaise saison estivale. Principalement à cause d'une météo capricieuse, et des orages du mois d'août.
Station thermales de Corse : comment elles se distinguent ?

"Dès qu'il y a des éclairs ou quoi que ce soit ça peut être dangereux dans l’eau donc on est obligés de faire sortir les gens et de les rembourser. On a perdu entre 30 et 40 % de chiffre d’affaires", précise Claude Scozzari.

Dans son établissement, il n'y a que des bassins en extérieur. Mais à quelques mètres de là. Un concurrent, les bains de Baracci, ont su tirer parti des jours pluvieux. C'est le moment où ils doublent leur fréquentation : ils ont installé des bassins intérieurs.

A chacun sa stratégie pour faire fructifier les recettes d'un été... au ciel très instable.