• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Réactions après les incidents au meeting de Marine Le Pen

© France 3 Corse
© France 3 Corse

Après les incidents de samedi à Ajaccio lors du meeting du Front National on dénombre de nombreuses réactions politiques. Soutien aux jeunes indépendantistes d’un côté, condamnation de l’autre et mise au point du préfet de Corse.

Par France 3 Corse


Les incidents violents qui ont perturbé la tenue du meeting de Marine Le Pen, la candidate du Front National font réagir sur les réseaux sociaux.

En Corse beaucoup d’élus nationalistes expriment leur soutien aux jeunes indépendantistes qui ont revendiqué cette action d’infiltration dans la salle du palais des congrès.

C'est le cas des présidents de l’exécutif et de l’Assemblée de Corse comme de leurs groupes politiques Femu a Corsica et Corsica Libera.




La première réaction côté nationaliste sera celle du mouvement indépendantiste Rinnovu Naziunale en soutien "à la jeunesse corse agressée"


Du côté du FN, les dirigeants nationaux expriment leur condamnation ferme de ces agissements.



Mais la candidate, Marine Le Pen, n'a pas évoqué les incidents sur son compte Twitter remerciant seulement les corses d'être venus à son meeting.

 

Le groupe FN à l’assemblée de Corse évoque la fin de la démocratie et interpelle la majorité régionale sur Twitter.



Le député Camille de Rocca Serra rappelle lui sur son compte Twitter qu'il n'y apas de place pour la violence en démocratie.  



Enfin le préfet de Corse mis en cause personnellement par Marine Le Pen et par le sénateur-maire de Fréjus sur son Twitter sur l’organisation du service d’ordre a répondu dans un communiqué paru samedi soir.



Bernard Schmeltz affirme «aucun dysfonctionnement n’a été constaté dans la mise en œuvre du dispositif policier » .


Lire le communiqué intégral du préfet de Corse

Un important dispositif de sécurité, adapté aux risques anticipés.

Avant le début des prises de parole de la candidate, un premier groupe de manifestants a été détecté par les forces de l’ordre et maintenu à distance du Palais des Congrès, où se déroulait le meeting.

Aucun incident n’a résulté de ce rassemblement extérieur, qui s’est déroulé dans le calme.

Dans le même temps, plusieurs jeunes militants nationalistes ont pénétré dans l’enceinte du Palais des Congrès de manière individuelle et perlée, en se mêlant aux participants et sans être détectés par le filtrage de l’organisateur.

Comme il en est de sa seule responsabilité, le service d’ordre du Front national a pris l’initiative d’exclure ces individus. Des incidents sont survenus à cette occasion dans la salle. Lors de leur sortie du Palais des Congrès, le groupe a ensuite pris à partie les forces de l’ordre, qui ont du faire usage de gaz lacrymogène pour les repousser.
Enfin, à la fin de la prise de parole de la candidate, des groupes de jeunes ont pris à partie le public qui sortait du Palais des Congrès. Divers projectiles ont été jetés. Les forces de l’ordre déployées sur place se sont immédiatement interposées et ont repoussé ces individus. Un individu a été interpellé.
A l’occasion de ce meeting, aucun dysfonctionnement n’a été constaté dans la mise en œuvre du dispositif policier.

A lire aussi

Sur le même sujet

Plaine orientale : un drone « intelligent » pour adapter le travail sur les exploitations agricoles 

Les + Lus