“58% des règlements de compte concernent la seule région de Sartène”, Franck Rastoul

15/01/15 - Franck Rastoul, procureur général près de la Cour d'appel de Bastia / © FTVIASTELLA
15/01/15 - Franck Rastoul, procureur général près de la Cour d'appel de Bastia / © FTVIASTELLA

A l'occasion de la rentrée solennelle de la cour d'appel de Bastia jeudi 15 janvier, le procureur général Franck Rastoul a dressé le bilan de l'année 2014, marquée par une baisse du nombre d'homicides et un taux d’élucidation qui apparaît toujours faible en matière de règlement de compte. 

Par Grégoire Bézie

Les homicides sont en recul (-23,5%) ainsi que les attentats (-42,4%) et les règlements de compte, qui enregistrent une baisse de 50%, a indiqué le procureur général Franck Rastoul.

Le taux d’élucidation des homicides est en augmentation de 53,6%, même si concernant particulièrement les règlements de compte, il "apparaît plus faible". 

"Ce dernier constat, celui d’une plus grande difficulté dans l’élucidation des règlements de compte, n’est toutefois pas propre à la Corse", a-t-il ajouté, indiquant que "58% des règlements de compte concernent la seule région de Sartène". 

Les dégradations par arme à feu sont en hausse de 32,4%, dont 62% en Haute-Corse. 297 armes à feu ont été saisies en Corse en 2014. "Les actions fortes, de sensibilisation comme de répression, en matière de détention d’armes devront donc être prolongées en 2015". 

Reportage d'Anne-Marie Leccia, Jean-Luc Leccia, Julien Castelli
Rentrée de la cour d'appel de Bastia
Philippe Herald, premier président de la cour d'appel de Bastia; Jean-Pierre Seffar, bâtonnier du barreau de Bastia

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus