La tempête Gloria devrait épargner l'île

ILLUSTRATION / Le col de Vizzavona est ouvert aux véhicules équipés / © FTVIASTELLA
ILLUSTRATION / Le col de Vizzavona est ouvert aux véhicules équipés / © FTVIASTELLA

De fortes rafales de vent, des chutes de neige, et quelques orages. Mais rien de comparable à la tempête Fabien, au mois de décembre dernier. Gloria, elle, devrait se diriger vers le Golfe du Lion en frôlant la Corse. 

Par Sébastien Bonifay

Un peu plus d'un mois après le passage de la tempête Fabien, c'est désormais la tempête Gloria qui s'abat sur la Méditerranée.
Mais les conséquences devraient être bien moins spectaculaires pour la Corse, nous explique Patrick Rebillout, le chef du centre de Météo France d'Ajaccio. 

"La tempête ne nous concernera pas vraiment. On est sous influence, parce qu'il y aura des perturbations, avec des vents d'est de près de 100 kilomètres, mais je serais tenté de dire que c'est presque habituel sur l'île..."

 
Il y a un mois, la tempête Fabien avait provoqué de graves dégâts, et la fermeture de l'aéroport d'Ajaccio, dont les pistes avaient été inondées. / © MAXPPP
Il y a un mois, la tempête Fabien avait provoqué de graves dégâts, et la fermeture de l'aéroport d'Ajaccio, dont les pistes avaient été inondées. / © MAXPPP


La Corse n'est pas vraiment sur le passage de Gloria, qui, d'aujourd'hui à jeudi, va particulièrement toucher l'Occitanie, et la Catalogne en Espagne
Des régions qui s'attendent à un épisode de perturbations "exceptionnel".
 

La Corse, elle, est en vigilance jaune depuis hier.
Elle devra faire face à des perturbations bien plus modérées, Gloria longeant l'île sans la frapper de plein fouet. 

"On a de la neige, depuis cette nuit, parce qu'il fait froid, mais la limite froid-neige va remonter rapidement. Aujourd'hui on subit quelques conséquences de Gloria, mais dès demain ça va vraiment s'améliorer.
Les températures vont remonter très rapidement. Elles vont d'ailleurs rester bien au-dessus des normales de saison durant les prochaines semaines, selon nos prévisions. Ce qui n'est pas de très bon augure pour un enneigement important sur les montagnes corses. Au-dessous de 2.000 mètres, ça va être compliqué",
selon Patrick Rebillout.

 

Sur le même sujet

Les + Lus