Corse : l’archéologue François de Lanfranchi, qui a découvert la Dame de Bonifacio, est mort à 97 ans

François de Lanfranchi est mort à l’âge de 97 ans. L’archéologue corse, spécialiste de la préhistoire a notamment découvert la Dame de Bonifacio et a fondé le musée archéologique de Levie.

Nous avons appris le décès de l’archéologue François de Lanfranchi, archéologue spécialiste de la préhistoire, à l’âge de 97 ans. Diplômé de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris, il a notamment enseigné comme professeur de lettres et d’histoire au collège de Levie.

Auteur d’environ 200 articles scientifiques et ouvrages, il a dirigé près de 40 chantiers de fouilles dans l’île et fonde le musée de l’archéologie de Levie. François de Lanfranchi est également à l’origine de trois découvertes archéologiques majeures en Corse.

Dame de Bonifacio

Ainsi, il fouille le site de Castellu di Cucuruzzu, découvert en 1959, jusque dans les années 1990. Si le site préhistorique a été fréquenté dès le néolithique, le castellu fut édifiée à l’âge de bronze et a été occupé de manière continue jusqu’au second âge de fer, soit vers la fin du IIIe siècle avant JC.

En 1972, François de Lanfranchi découvre, avec Michel-Claude Weiss, sur le site d’Araguina-Sennola à Bonifacio un squelette fossile. De sexe féminin et daté d’environ 6.500 ans avant JC, ce squelette est surnommé la Dame de Bonifacio et représente l’une des plus anciennes traces d’inhumation connues en Corse. Elle est exposée au musée archéologique de l’Alta-Rocca à Levie.

Enfin, l’archéologue a mis au jour, à Altagène, le premier exemple de proto-urbanisation en Corse durant la période du néolithique. Cette découverte remonterait au IVe millénaire avant JC.

François de Lanfranchi s’est également engagé en politique. Ainsi, dans les années 1950, il devient secrétaire de la section du Parti communiste de Levie et entre au comité de la Fédération communiste de Corse en 1956.