Corse : le parquet antiterroriste saisi de l'enquête sur la création du groupe armé "FLNC Maghju 21"

Ce lundi 10 mai, le parquet antiterroriste français s'est saisi de l'enquête sur l'annonce, le 5 mai dernier, de la création d'un nouveau groupe armé : "FLNC Maghju 21".
 

Le nouveau groupe armé a annoncé sa création lors d'une conférence de presse clandestine.
Le nouveau groupe armé a annoncé sa création lors d'une conférence de presse clandestine. © France 3 Corse Via Stella

Le parquet antiterroriste français (Pnat) s'est saisi de l'enquête sur l'annonce de la création d'un nouveau groupe armé baptisé "FLNC Maghju 21".

Une annonce réalisée par huit personnes cagoulées et armées de fusils-mitrailleurs et d'armes de poing lors d'une conférence de presse clandestine organisée le 5 mai dernier, 45 ans jour pour jour après la création du Front de libération nationale de la Corse.

"Un redéploiement tactique"

Dans un communiqué de trois pages, transmis à la rédaction de France 3 Corse, les membres de ce nouveau groupe se présentent comme "des militants de toutes les composantes du FLNC" et préviennent d'un "redéploiement tactique" dans l'attente "de l'amorce par l'État français d'un véritable processus politique de règlement de la question nationale corse."

Pour rappel, le FLNC a annoncé s'engager dans un processus de démilitarisation en 2014. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société politique