La Corse touchée par un épisode de pollution aux particules fines

Un épisode de pollution atmosphérique la Corse ce vendredi 17 avril, indique Qualitair, association en charge de la qualité de l'air sur l'île. En cause, un flux du Sud, apportant avec lui des particules fines d'origine Saharienne. L'événement devrait perdurer "au moins 48h".

Ajaccio, lors d'un épisode de pollution aux particules fines, le 14 juin 2019.
Ajaccio, lors d'un épisode de pollution aux particules fines, le 14 juin 2019. © Jean-Pierre BELZIT/MAXPPP
Un épisode de pollution atmosphérique touchera la Corse demain, vendredi 17 avril, alerte l'association Qualitair Corse. L'indice de qualité de l'air est ainsi estimé pour toute l'île à 8, c'est à dire "mauvais". Plus cette note est basse, plus l'air est considéré comme étant de bonne qualité, 0 étant la note minimale, et 10 la note maximale. 

La faute à un flux de Sud, emmenant avec lui des particules fines d'origine Saharienne : "la Corse devrait être impactée par un nuage de poussières en provenance du désert qui va entraîner un dépassement du seuil d’information et de recommandation pour la santé humaine. Cet import va s’accumuler avec les particules produites de façon locale (chauffage urbain, nombreux écobuages, etc) sur l’ensemble de la région", précise ainsi Qualitair Corse.

Ces concentrations élevées en particules en suspension devraient perdurer environ 48h, soit jusqu'à dimanche 19 avril au minimum.
 
L'indice de qualité de l'air annoncé est de 8, vendredi 17 et samedi 18 avril, soit "mauvais".
L'indice de qualité de l'air annoncé est de 8, vendredi 17 et samedi 18 avril, soit "mauvais".
L'échelle de classification de la qualité de l'air, de 1 "très bon", à 10, "très mauvais".
L'échelle de classification de la qualité de l'air, de 1 "très bon", à 10, "très mauvais".

Les personnes "fragiles et sensibles" sont néanmois invitées à "éviter de sortir et de faire tout effort physique. À savoir que la pollution de l’air fragilise les protections naturelles des voies respiratoires et rend l’organisme plus vulnérable aux virus", indique Qualitair Corse. Une consigne d'autant plus d'actualité en cette période de confinement, où la limitation des déplacements est de mise, même hors épisode de pollution.

Enfin, il est également recommandé d'éviter "les brûlages de déchets verts". 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter