• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Coupe de France : derniers entraînements pour le GFCA avant la reprise de la compétition 

Dimanche 6 janvier, le GFCA rencontrera Noisy-le-Grand pour les 32e de finale de la Coupe de France. / © Jacques Paul-Stefani / FTVIASTELLA
Dimanche 6 janvier, le GFCA rencontrera Noisy-le-Grand pour les 32e de finale de la Coupe de France. / © Jacques Paul-Stefani / FTVIASTELLA

Après une dizaine de jours de trêve, les joueurs du GFCA retrouvent la compétition. Les Ajacciens se déplacent dimanche 6 janvier en région parisienne pour les 32es de finale de la coupe de France. Ils seront opposés aux amateurs de Noisy-le-Grand. 

Par France 3 Corse ViaStella

Les sourires sont là, et malgré le froid matinal, le GFCA se prépare activement pour sa prochaine échéance. 

Après quelques jours de repos, l'année débutera par un match de coupe de France pour les hommes d'Hervé Della Maggiore. Une compétition ou le Gazélec à souvent briller par le passé, et où il espère bien aller le plus loin possible cette saison. 

Pour maintenir la dynamique positive débuter avant la trêve. « On s’attend à un match difficile contre une équipe qui va forcément tout donner. À nous d’être très sérieux, et ce match va aussi nous aider à préparer le mois de janvier en championnat qui nous attend et qui va être difficile », indique l’entraîneur. 

 
Coupe de France : derniers préparatifs pour le GFCA avant la reprise de la compétition 
Intervenants - Hervé Della Maggiore, Entraîneur du GFCA ; Jean-Baptiste Pierazzi, Capitaine du GFCA. Equipe - Jean-Pierre Leca ; Jacques Paul-Stefani ; Jean-Jérôme Delsol.
 

« C’est quelque chose de beau »


Invaincus depuis trois rencontres, toutes compétitions confondues, les rouges et bleus pourront compter sur un effectif quasiment au complet dimanche. Seul Dominique Guidi, suspendu, sera absent en défense.

Face à Noisy le Grand, club évoluant au 6e échelon du football français, le capitaine insulaire, Jean-Baptiste Pierazzi entend bien prendre cette partie très au sérieux. « On a la possibilité de jouer une équipe inférieure à nous, c’est toujours bien, même si c’est à l’extérieur et que c’est jamais facile. En se qualifiant, on sera déjà en 16e de finale, c’est quelque chose de beau. Et puis la coupe, c’est toujours quelque chose qui nous pousse à faire de meilleurs matchs même en championnat. On ne va vraiment pas négliger ce match-là », souligne-t-il. 

Pour bien débuter 2019, le Gazélec devra éviter de se faire surprendre face à une équipe amateur qui n'aura rien à perdre.


 

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus