Covid-19 : qui peut se faire vacciner et quand ? Voici le nouveau calendrier de vaccination

Le chef de l'Etat a indiqué l'élargissement de la campagne vaccinale aux adultes en surcharge pondérale importante dès le 1er mai. En Corse, deux centres ont annoncé ouvrir leurs créneaux à toute personne de plus de 18 ans, sans restrictions.

Illustration.
Illustration. © Joël PHILIPPON / MaxPPP

Depuis les premières vaccinations réalisées fin décembre 2020, le calendrier des injections de doses Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou encore Janssen contre le Covid-19 n’a eu de cesse d’évoluer.

Le gouvernement refuse pour l’heure catégoriquement d’ouvrir la vaccination à toutes les tranches d’âge, et appelle à continuer à prioriser les personnes les plus âgées et les plus vulnérables, meilleure manière de "faire baisser la pression sur les services hospitaliers", pour Emmanuel Macron.

En Corse, deux centres de vaccination ont déjà annoncé déroger à ce principe, et étendre leur campagne vaccinale à toute personne de plus de 18 ans : celui de Lupinu, à Bastia, et celui de Porticcio. Une décision regrettée par le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal ce 30 avril, qui rappelle un "enjeu de solidarité avec des départements qui eux n'ont pas pu vacciner toutes les personnes les plus âgées".

Outre l'exception de ces deux centres de vaccination, à ce jour, qui est considéré comme un public prioritaire, et quand pourrez-vous vous faire vacciner ? On fait le point.

Vous avez plus de 55 ans : dès maintenant

Depuis le 12 avril, les personnes de 55 ans et plus, quel que soit leur lieu de vie et leur état de santé (avec ou sans comorbidités) peuvent être vaccinées chez un pharmacien, un infirmier ou un médecin de ville (médecin généraliste, médecin spécialiste, ou médecin du travail) avec le vaccin AstraZeneca. Le 16 avril, la campagne de vaccinale a été étendue pour les personnes de 60 à 69 ans aux formules Pfizer et Moderna, en centre de vaccination.

Il est à noter que les personnes travaillant dans des professions considérées comme "plus à risque" peuvent obtenir des créneaux prioritaires :

Vous avez plus de 50 ans et êtes atteint de comorbité(s) : dès maintenant

La vaccination en pharmacie est autorisée à toutes les personnes de plus de 50 ans vulnérables (qui souffrent de maladies chroniques comme le diabète ou insuffisance cardiaque ou rénale…) depuis le 15 mars. Les patients éligibles au vaccin AstraZeneca peuvent également se rendre directement en officine, sans qu’une prescription médicale nécessaire.

Vous êtes professionnel de santé ou salarié du secteur sanitaire et du médico-social : dès maintenant

Depuis le 6 février, la vaccination est ouverte à l'ensemble des professionnels de santé et du secteur médico-social, aux aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables et aux pompiers quel que soit leur âge. Les personnels de laboratoires de recherche publics travaillant sur le virus du Covid-19 ont également été assimilés à ces publics prioritaires.

Vous êtes enceinte : dès maintenant

Les femmes enceintes peuvent se faire vacciner en centre de vaccination à partir du 2ème trimestre de grossesse.

Vous avez plus de 18 ans, êtes obèse ou faites partie des publics "fragiles" : à partir du 1er mai

Dans un entretien accordé jeudi 29 avril aux principaux titres de la presse régionale, Emmanuel Macron a indiqué l’ouverture de la vaccination aux personnes en surcharge pondérale sérieuse de plus de 18 ans (patients avec un indice de masse corporelle égal ou supérieur à 30). Selon des données du ministère de la Santé de septembre 2019, 17 % de la population adulte française est obèse, ce qui représente plus de 8 millions de personnes. 

L’annonce a été précisée le lendemain par le ministère des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran : la vaccination est ainsi élargie dès demain, samedi 1er mai, à tous les Français majeurs "fragiles". On parle ici des personnes obèses, mais également de celles souffrant d’hypertension, de diabète, d’insuffisance rénale ou cardiaque, ou des cancers.

Au total, cela concerne "quelque 4 millions de Français fragiles" supplémentaires.

Vous avez entre 50 et 55 ans : à partir du 15 mai

La vaccination aux personnes de plus de 50 ans ne souffrant pas de comorbidités est annoncée pour le 15 mai, avec les vaccins Pfizer ou Morderna. À cette date, l’exécutif entend avoir déjà vacciné 20 millions de Français avec au moins une dose.

Vous avez entre 18 et 50 ans : à partir du 15 juin

L’objectif de l’exécutif est d’avoir, à minima, 30 millions de primo-vaccinés contre le Covid-19 en France. Ce cap atteint, le chef de l’Etat assure élargir la campagne vaccinale à l’ensemble de la population majeure.

Vous avez moins de 18 ans : aucune date annoncée à ce jour

La vaccination aux mineurs n’est à ce stade pas encore envisagée, ceci en raison notamment de l’absence d’étude clinique sur l’efficacité de celle-ci chez les enfants, de la rareté des formes graves de Covid-19 au sein de cette population, et de la faible contagiosité des enfants

Un simulateur en ligne a été mis en place par le gouvernement pour déterminer si vous êtes ou non éligible à la vaccination contre le Covid-19 : en voici le lien.

Au 28 avril, 14,9 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin contre la Covid-19 (22,24% de la population), et 6,3 millions sont entièrement vaccinés. En Corse, à la même date, 105.262 premières doses avaient été injectées (30,5%), et 51.260 secondes doses (14,9%).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société