Dépôt de bilan de la SNCM : L'inquiétude des partenaires en Corse

Pour certains, la crise et la grève de juillet ont déjà provoqué une baisse du chiffre d'affaires, voire des licenciements. Au lendemain de l'annonce du dépôt de bilan de la SNCM, les sous-traitants corses sont inquiets. A Bastia, plusieurs entreprises dépendent de la compagnie maritime. 

Par France 3 Corse ViaStella

L'avenir incertain de la SNCM est une source d'inquiétude pour les personnels mais aussi pour les sous-traitants de la compagnie maritime. En Corse, plusieurs entreprises tirent l'essentiel de leur revenu de leur contrats avec la SNCM. 

A Bastia, elles sont nombreuses. La station de pilotage, la société d'amanage (opérations d'assistance à l'amarrage), la blanchisserie, la société de plats cuisinés... toutes ont été déjà plus ou moins touchées par la crise générale et la grève de la compagnie au mois de juillet. 

Le chiffre d'affaires de la station de pilotage notamment a baissé de 20%. Quant à la société de plats cuisinés, elle a licencié la moitié de ses salariés. 

Reportage Lucie Bouzigues, Daniel Bansard, Marie-Laure Begnis :
Les sous-traitants de la SNCM inquiets
Intervenants : Stéphane Sarti, Président du syndicat des pilotes maritimes de Haute-Corse; Marc Rutili, Gérant de la coopérative de lamanage de Bastia; Odile Innocenti, Salariée d’une entreprise de restauration; Charles Zuccarelli, Gérant d'une entreprise de restauration





Sur le même sujet

Haute-Corse : des intempéries plus faibles que prévu

Les + Lus