Cet article date de plus de 3 ans

Élections territoriales : Jean-Charles Orsucci mise sur l'économie et l’environnement

Jean-Charles Orsucci et ses colistiers d' « Anda per dumane ! » veulent s'attaquer à quatre défis en 54 mesures. Développement économique, lutte contre la précarité, urgence climatique et respect des libertés et spécificités.

Jean-Charles Orsucci cite le candidat Emmanuel Macron. Sur le plan économique, « Andà per dumane ! » veut une fiscalité adaptée pour libérer les énergies.

Une des 54 mesures est de faire baisser le prix du billet d'avion en changeant le dispositif de continuité territoriale.  « Il faut à la fois protéger et libérer. Protéger en renforçant le service public et en mettant des moyens majeurs sur le bord à bord dans l’aérien pour diminuer le prix du voyage pour les Corses.

Et à la fois assurer un développement économique du tourisme en libéralisant davantage le secteur aérien en permettant davantage de concurrence notamment sur Paris
», précise Jean-Charles Orsucci, tête de liste « Andà per dumane ! » aux élections territoriales 2017. 

durée de la vidéo: 02 min 02
Élections territoriales : Jean-Charles Orsucci mise sur le développement économique et l’environnement

Transition écologique


Avec la confiance du gouvernement, la liste pense être en capacité d'obtenir des moyens. L'autonomie mentionnée dernièrement par Gérard Collomb est vue d'un bon œil mais d'abord, il  faut réussir la collectivité unique. « C’est, ne l’oublions pas, le transfert d’une compétence que la région ne connaissait pas celle dans le domaine du social.

C’est quelque chose qui dès le premier jour de l’année 2018 sera au cœur de nos préoccupations et au cœur de nos activités
», indique François Orlandi, candidat « Andà per dumane ! ».

L'autre priorité est la transition écologique. L'exemple de la récupération des eaux usées de Bonifacio pour arroser le golf de Sperone a été vanté. Le Padduc est vu comme un bon document qu'il faut rendre plus opérationnel. Quant aux déchets… « D’abord le tri à la source puis la valorisation. Et pour le résiduel le traitement par des petites unités de méthanisation qui nous permettront de récupérer une énergie propre et qu’on pourra utiliser en bio-carburant pour les transports collectifs.

Pour le résiduel, plusieurs pistes sont possibles. Mais on voudrait creuser d’avantage la solution d’un partenariat avec la Sardaigne
», indique Catherine Riera, candidate « Andà per dumane ! »

L'intégrité absolue des élus dans leur valeur et dans leurs actions est exigée. Tout recrutement familial dans les cabinets de groupe est interdit.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
elections territoriales politique élections régionales élections assemblée de corse