En Corse, la production de déchets ménagers atteint son plus bas niveau depuis 2017

Le 17 mai dernier, l'observatoire des déchets ménagers de Corse a publié son édition 2024. Deux constats : la production d’ordures ménagères continue de diminuer, mais le taux de tri stagne.

La Corse continue de produire moins de déchets. Selon l’édition 2024 de l’observatoire des déchets ménager de la Corse, publié le 17 mai dernier, la production d’ordures ménagères a baissé de 4 % par rapport à 2022 pour s’établir à 216.242 tonnes. Un chiffre équivalent à 629 kg par habitant.  

Ainsi, le Syvadec a enregistré une “diminution de 9.250 tonnes”. “La production régionale atteint son plus bas niveau depuis 2017, en deçà de l’année 2020 marquée par la situation sanitaire. Baisse notable des déchets résiduels 6.765 tonnes de moins. Le recul du tout-venant résiduel est lié aux performances de tri en recyclerie, qui dépassent désormais 93 % de valorisation en 2023”, précise l’ODEM de Corse.  

Dans le détail, la production de déchets ménagers a diminué de 33 kg par habitant comparé à 2022.C’est la plus faible production par habitant enregistrée depuis 2017”, commente l’ODEM de Corse. “La production insulaire est supérieure de 15 % à la moyenne nationale (547kg/hab) ce qui s’explique principalement par l’activité touristique, mais inférieure de 6 % à la moyenne des zones touristiques nationales (670 kg/hab).” 

Baisse de la collecte sélective et augmentation du compostage 

Côté tri sélectif, le taux stagne à 38 %. Et, “pour la première fois depuis 2017, la collecte sélective est en baisse de 3%”. “C’est particulièrement le cas pour le papier, qui chute de 21 %, et le verre de 5 %, les emballages pour leur part stagnent. À l’inverse, les collectes de biodéchets augmentent de 8 %.” 

Ce dernier point, en 2023, 30 % de la population disposait d’une solution de compostage de proximité ce qui a permis de détourner de la poubelle une quantité évaluée à 5.058 tonnes de biodéchets, soit +7 % par rapport à 2022. Une augmentation égale à 8.834 tonnes, l’équivalent de 26 kg/hab. 

Selon les observations de l’ODEM de Corse, “les ordures ménagères contiennent encore 25 % de biodéchets contre 38 % en moyenne nationale. 33.000 tonnes de biodéchets restent encore détournables des déchets ménagers”. Néanmoins, depuis 2018, le taux de compostage est passé de 10 à 21 %. 

299 euros par habitant 

En 2022, pour l’ensemble du territoire de la Corse, le coût de la gestion des déchets s’élève à 104 millions d’euros TTC, soit 306 euros TTC ou 299 euros HT/hab. ce qui représente une hausse de +1,3 % (295 euros HT/hab en 2021) tandis que les tonnages collectés ont diminué de 10 % par rapport à 2021. 

Le coût en Corse est trois fois supérieur à la moyenne nationale tout types d’habitat confondus et 1,9 fois plus élevé que les collectivités situées en secteur touristique. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité