Étaler la saison touristique sur l’année, l’espoir des élus territoriaux corses

durée de la vidéo : 00h02mn27s
Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse ; Louis Pozzo di Borgo, élu Fa populu inseme ; Jean-Christophe Angelini, élu Avanzemu ; Paul Quastana, élu Core in Fronte ©France Télévisions

Jeudi 30 mai, l’Assemblée de Corse a voté à l’unanimité un rapport visant à augmenter les flux aériens tout au long de l’année. L’opposition a tout de même émis quelques réserves.

Étaler la saison touristique tout au long de l’année. Un vieux serpent de mer dans le discours qui a rarement été suivi d’effets sur l’île.  

Le rapport voté, jeudi 30 mai, à l’Assemblée de Corse permettrait selon la majorité et l’exécutif de se rapprocher de cet objectif.  

Pour se faire l’idée serait de renforcer, et surtout d’annualiser, à destination de la Corse six lignes à l’international (Italie, Angleterre, Belgique, Allemagne et Suisse), mais aussi quatre lignes vers des villes du continent (Nantes, Toulouse, Strasbourg et Bordeaux).  

Doubler le nombre de passagers internationaux 

Objectif posé par l’exécutif : doubler le nombre de passagers sur les cinq lignes internationales, de 132.000 à 280.000. Une volonté d’augmenter la fréquentation sur les quatre villes françaises citées est également affichée, de 323.000 à 400.000 passagers par an.  

Au-delà de l’aspect touristique, le dispositif permettrait aussi d’améliorer la rentabilité de certaines infrastructures lourdes comme les aéroports.  

Pour le groupe de droite, ce rapport est timide et un peu tardif. Il reconnaît toutefois que le texte va dans le bon sens. Du côté de l’opposition nationaliste, le problème se situe dans le fait que, selon eux, l’initiative n’est pas accompagnée par une politique touristique globale de la collectivité.  

Le rapport a tout de même été adopté à l’unanimité. Sa mise en œuvre est prévue, en théorie, en avril 2025.  

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité