• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Fonds européens : une journée de visite des chantiers bénéficiaires

Le comité de suivi des fonds européens s'est tenu ces derniers jours en présence d'une délégation de la commission européenne. Au programme notamment : des visites sur le terrain à la rencontre de professionnels ayant bénéficié de ces aides.

Par France 3 Corse ViaStella

Sur les hauteurs de Porto-Pollo, la délégation européenne assiste au travail de défrichement des terrains de l'éleveur Jacques Abbatucci. Une opération possible grâce aux fonds européens qui couvrent un quart du coût des travaux. « Pour avoir une croissance normale d’une exploitation agricole aujourd’hui, c’est indispensable.

Sans l’aide, ce serait inenvisageable, autrement il faudrait que les veaux rapportent beaucoup plus et que l’exploitation agricole en élevage puisse rapporter plus
», explique Jacques Abbatucci. La Corse est la seule région d'Europe ou les opérations de mise en valeurs des terrains agricoles sont aidées.

La délégation européenne partenaire est là pour prendre connaissance des travaux mais pas pour les contrôler. « C’est dans ce sens de partenaire que nous venons, ce n’est pas comme contrôleurs. Ce sont les partenaires qui mettent l’argent et qui veulent voir ce que l’on fait avec cet argent », précise Elvira Baker, représentante de la Direction de l'agriculture de la Commission européenne.

comité de suivi des fonds européens
Intervenants : Jacques Abbatucci Eleveur bovin ; Elvira Baker Representante de la Direction de l'agriculture de la Comission européenne ; Christian Benedetti Directeur de l'ODARC. Reportage : SIMONPOLI Pierre ; CAPPAI-SQUARCINI Jennifer ; MORERE Rosanne ; COSTA Hervé.

1 300 bénéficiaires


Ces aides sont possibles dans le cadre du FEADER. Ce fonds européen agricole pour le développement rural prévoit pour la Corse une enveloppe de 145 millions d'euros sur 6 ans. Pour l'heure, 30% de ces crédits sont déjà consommés. 1 300 agriculteurs ont bénéficié de ces aides sur 2 000 professionnels.

Les agents de l'ODARC les informent pour réaliser les démarches. « Sur le plan administratif, les dossiers de subventions peuvent parfois être compliqués à monter pour un agriculteur. Donc les agents de l’ODARC sont là pour les accompagner du début jusqu’à la fin pour leur faciliter au mieux les démarches », indique Christian Benedetti, directeur de l'ODARC.

Autre visite de la délégation au domaine de Vignola pour découvrir le projet de l'université Agriex spécialisée dans les plantes aromatiques et médicinales. Pour ce projet, c'est le FEDER qui a financé près d'un millions d'euros.

Le fonds européen de développement régional prévoit une enveloppe de 116 million consommée à 38 %. Objectif : financer, entre autre, l'innovation ou encore la recherche. Que ce soit pour le FEADER ou le FEDER les taux de consommation des crédits sont dans la moyenne nationale.


A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus