Calvi : de retour du Royaume-Uni, vingt militaires du 2e Rep positifs à la Covid19, mais indemnes du variant britannique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Audrey Altimare .

Au moins une vingtaine de militaires du 2e régiment étranger de parachutistes de Calvi ont été testés positifs à la Covid19 en décembre dernier. Des chiffres gardés sous silence et qui préoccupent des professionnels de Santé de Balagne. 

L'affaire remonte au 16 décembre dernier. À cette date, un contingent de militaires du 2e régiment étranger de parachutistes (Rep) de Calvi rentre de mission après avoir transité un temps au Royaume-Uni. 

En Corse, la mesure préfectorale imposant un test négatif à la Covid19 à tout passager arrivant dans les ports et aéroports de l'île n'est pas encore mise en place. Des tests PCR sont néanmoins pratiqués sur le groupe. 

Une vingtaine d'entre eux est positive. "Des examens spécifiques au variant britannique ont été réalisés, tous sont revenus négatif", assure l'État-Major du 2e Rep de Calvi. Il affirme qu'actuellement, le régiment enregistre quelques cas "sporadiques" d'infection à la Covid19, sans précisions chiffrées. 

"Ca nous préoccupe" 

Contactée, l'agence régionale de santé (ARS) de Corse infirme l'existence d'un cluster et renvoie vers le service santé de l'armée "qui gère le 2e Rep". 

Dans le même temps, en Balagne, certains médecins s'interrogent. "Dans plusieurs cabinets de la micro-région, durant la période des fête de fin d'année, des proches de militaires, notamment des épouses, ont été testés positifs", se souvient François Agostini, médecin au sein de la maison de santé pluridisciplinaire de Calenzana et coordinateur du centre Covid-19 de Balagne. 

Les professionnels de santé, soucieux d'un taux d'incidence élevé dans la micro-région, se tournent alors vers l'ARS et demandent des chiffres. Quelques jours plus tard, une étude est publiée par Santé Publique France. Les documents évoquent ainsi un "taux d'incidence supérieur au seuil d'alerte de 50 pour 100.000 habitants" justifié par "une augmentation des taux de dépistages." Pour la semaine du 14 au 20 décembre, en Balagne, le taux d'incidence est fixé à 70 pour 100.000 habitants, avec 16 cas recensés. 

Si François Agostini ne met pas directement le 2e Rep de Calvi en cause, il s'interroge. "Les militaires voyagent beaucoup et nous ne parvenons pas à obtenir des informations claires, ça nous préoccupe. On peut comprendre une certaine retenue, mais il s'agit d'un problème de santé publique, on se demande s'il n'y a pas des consignes", estime le médecin. 

L'armée affirme quant à elle que les militaires dépistés positifs sont systématiquement placés à l'isolement dans des sas dont dispose le service de santé de l'armée.
Selon le dernier bilan de l'ARS, publié le 18 janvier dernier, 10 patients atteints de la Covid19 sont en service de réanimation dans les différents centres hospitaliers de l'île. Depuis le début de l'épidémie, 145 décès liés au virus ont été enregistrés. 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité