Arrivée du gaz naturel en Corse, un projet à plus de 450 millions d'euros

Arrivée du gaz naturel en Corse, un projet à plus de 450 millions d'euros
Reportage : M.Grazini; C.Giuliano

Les centrales de Corse devraient fonctionner au gaz naturel à partir de 2023. C'est ce que prévoit un protocole signé par la ministre de l'Ecologie, Segolène Royal. Le projet devrait coûter entre 450 et 600 millions d'euros.

Par Pierre-Olivier Casabianca


Les deux centrales électriques de l'Ile devrait fonctionner au gaz naturel à partir de 2023. Ce vaste projet va entraîner l'installation d'une barge en pleine mer, où accosteront les méthaniers. C'est de là que partira le gazoduc ; il desservira la centrale de Lucciana puis descendra la plaine orientale avant de bifurquer vers la centrale du Vazziu.
Le tracé estimé à 200 kilomètres, devrait suivre le tracé des routes, hors agglomération. 

Le gazoduc desservira la centrale de Lucciana, descendra la plaine orientale avant de bifurquer vers la centrale du Vazziu. Un tracé estimé à 200 kilomètres. / © France 3 corse ViaStella
Le gazoduc desservira la centrale de Lucciana, descendra la plaine orientale avant de bifurquer vers la centrale du Vazziu. Un tracé estimé à 200 kilomètres. / © France 3 corse ViaStella

Ce trajet ne comporte aucune expropriation et les cultures seront autorisées au-dessus du gazoduc. Les constructions et plantations d'arbres seront interdites sur une bande de 10 mètres autour de l'installation. Aucun immeuble haut ni bâtiment accueillant du public ne sera autorisé sur une bande de 60 mètres.

Coût du projet 

Le coût de l'installation devrait être de 190 à 250 millions d'euros pour la barge et les équipements associés. La construction du gazoduc devrait coûter entre 250 et 350 millions d'euros...
Une estimation qui ne prend pas en compte le coût de la nouvelle centrale du Vazzio, ni celui de l'achat ou de la location des méthaniers qui alimenteront la barge en gaz naturel.

Sur l'ensemble de la Corse, pas moins de 288.000 tonnes de gaz par an seront nécessaires, dont 100.000 pour la centrale de Lucciana et 188.000 pour la nouvelle centrale du Vazziu.

A lire aussi

Sur le même sujet

Déchets : des élus du Fium’orbu-Castellu refusent de recevoir plus de 43 000 tonnes par an 

Les + Lus