• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Environnement : que deviennent les cartouches de chasse tirées en Corse ? 

© Marion Fiamma / FTVIASTELLA
© Marion Fiamma / FTVIASTELLA

La plupart des cartouches de chasse tirées en Corse finissent dans la nature. Pourtant, le plastique comme le laiton sont recyclables. La fédération des chasseurs de Haute-Corse a décidé de les récolter et de les revaloriser à ses frais, comme le fait déjà la communauté des communes de Balagne. 

Par France 3 Corse ViaStella

Pour leur partie de chasse hebdomadaire, Joseph-Mathieu et Tony ont choisi le pigno, leur coin de prédilection. Pour la vue, mais aussi pour les oiseaux.

Chaque sortie peut générer jusqu'à 50 tirs par chasseur. Et c'est autant de cartouches qui tombent au sol. « Les cartouches en plastique, ça met des années à se décomposer dans la nature. Il faut à tout prix les ramasser pour éviter de polluer. Même avec un semi-automatique, une cartouche tombe maximum à trois ou quatre mètres, pas plus. Ça prend une seconde de la chercher de la ramasser, de la mettre dans la poche et de la jeter à la maison », explique Joseph Mathieu Landolfini. 

Aujourd'hui, le ramassage des douilles et cartouches fait partie de la formation des jeunes chasseurs. Mais les mauvaises habitudes ont la vie dure, et ramasser ne suffit pas.

La fédération de Haute-Corse veut amener tous les chasseurs à recycler. « Les chasseurs, surtout en période de migration, laissent des tas de cartouches par terre. Vous avez quand même des remontées, des uns et des autres, critiquant le chasseur et justement sur les déchets qu’ils laissent sur place. Le recyclage et le ramassage des cartouches étaient un de mes projets en arrivant à la fédération », explique Jean-Baptiste Mari, président de la fédération des chasseurs de Haute-Corse.


Points de collecte


Avec 9 000 chasseurs dans le département, la fédération espère recueillir dès l'an prochain une tonne de cartouches usagées. 

Cela passe par de la sensibilisation sur le terrain. « Au-delà de la sensibilisation des sociétés de chasse qui s’est déjà faite, nous allons relancer l’appel vers les chasseurs à travers les média. Nous souhaitons que de plus en plus de chasseurs amènent leurs cartouches à leur société de chasse, qui ont normalement désigné un endroit où les collecter. Mais également pour tous les chasseurs, sans société de chasse, d’aller dans les centres de collecte », précise Christian Pietri, technicien de la fédération des chasseurs de Haute-Corse.

 
Environnement : que deviennent les cartouches de chasse tirées en Corse ? 
Intervenants - Joseph-Mathieu Landolfini, Chasseur ; Tony Roccia, Chasseur ; Jean-Baptiste Mari, Président de la fédération des chasseurs de Haute Corse ; Francois Robert, Responsable de magasin ; Francois-Marie Marchetti, Président de la communauté des communes de Balagne ; Loic Gazzo, Ambassadeur du tri communauté des communes de Balagne Equipe - Emilie Arraudeau ; Marion Fiamma ; Ramsey Kinany ; Hervé Costa ; Jean-Paul Valentini ; Corinne Merciadri.


Un point de collecte, a été installé dans un magasin de la région bastiaise. Il a été mis en place, il y a seulement quelques semaines.

Les débuts sont prometteurs. « Les gens nous ramènent les cartouches. Je pensais qu’ils allaient en ramener un peu moins. Tout le monde s’y met réellement. Le chasseur ramasse même la cartouche qu’il n’a pas tirée. Ce qui fait qu’on en a plus que prévu », constate Francois Robert, responsable de magasin.

Pour être recyclées, les matières premières devront être envoyées dans l'Aveyron, vers une des deux entreprises françaises spécialisées. La cartouche usagée y est broyée : le plastique et le métal sont séparés pour être valorisés.

Coût pour la fédération de Haute-Corse pour une tonne : 312 euros de traitement et 2 000 euros de transport
 

L’exemple de la Balagne


La fédération des chasseurs le dit elle-même : elle suit l'exemple de la Balagne

Pour réduire l'enfouissement, la communauté des communes s'est penchée dès 2016 sur les poches de déchets non traités. « Nous avons eu cette idée parce que nous avons voulu faire en sorte que toutes les poches de déchets soient purgées. Les cartouches faisaient partie de ces poches-là. Et comme ma sensibilité de chasseur était là, j’ai fait en sorte de faire une action sur les cartouches recyclées », souligne Francois-Marie Marchetti, président de la communauté des communes de Balagne. 

L'an dernier, 420 kilos de cartouches ont ainsi été envoyés au recyclage. La particularité balanine : l'opération ne se limite pas aux chasseurs. Les ambassadeurs du tri collectent aussi dans les clubs de tirs et les ball-traps. Pour la communauté de communes de Balagne, comme pour la fédération des chasseurs de Haute-Corse, l'opération a vocation à se régionaliser. 

La collectivité de Corse et l'office de l'environnement ont été contactés. Le gisement est conséquent : 600 000 cartouches sont tirées en Corse chaque année.



 

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus