• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Sécheresse record en Haute-Corse : les restrictions d’eau renforcées

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

La Haute-Corse connaît un niveau de sécheresse des sols record pour la période. La préfecture a décidé d’étendre les mesures de restriction d’eau sur tout le département et de les renforcer en Balagne. Le non-respect de ces mesures expose à des amendes allant jusqu’à 1500 €.

Par P.S.

Depuis mars 2017, les quelques gouttes de pluies tombées non pas permis d’humidifier les sols. Le déficit se situe entre -50 % et -80  sur la Haute-Corse. L’indice d’humidité des sols présente un déficit record.

Sur ce graphique de Météo France, on peut en mesurer l’ampleur. La ligne rouge représente l’indice d’humidité des sols en fonction des mois pour l’année 2017.On voit que le mois de juin bat les records de 2003.
L'indice d'humidité des sols en Haute-Corse. / © Météo France
L'indice d'humidité des sols en Haute-Corse. / © Météo France

Cependant, le remplissage des réserves en eau d’EDF et de l’OEHC est plutôt satisfaisant. Au 29 juin, il est en moyenne de 80 % (supérieur à 95 % pour les barrages EDF, et de l’ordre de 75 % pour les barrages de l’OEHC). Mais les débits des cours d’eau qui alimentent ces réservoirs s’assèchent, faute de recharge par les précipitations.

Barrages

Le nombre de cours d’eau présentant un écoulement très inférieur à la moyenne est important et en augmentation, en particulier en Balagne (Figarella, Fango et Fium Seccu) et dans la vallée du Golo.

La baisse progressive des nappes d’eau souterraine se poursuit, en lien avec le  déficit notable des précipitations, notamment sur les régions du Nebbio, du Cap Corse, la région Bastiaise, et la Balagne.

Calvi

La situation de l’alimentation en eau de Calvi sera attentivement surveillée, en lien avec les risques d’intrusion d’eaux salées dans la nappe de la Figarella.

La situation reste dans la normale pour les autres secteurs du département.

Le Préfet de la Haute-Corse a donc décidé, par arrêté du 30 juin 2017, d’étendre les mesures de limitation sur l’ensemble du département et de renforcer celles déjà en vigueur en Balagne

Cumuls de précipitation en France entre le 26 juin et le 1er juillet / © Météo France
Cumuls de précipitation en France entre le 26 juin et le 1er juillet / © Météo France

Consultez ici l'arrêté de la Préfecture de la Haute-Corse

 

Les restrictions d'eau en Haute-Corse

Restrictions d'eau en Haute-Corse (hors Balagne) :
Sont interdits entre 10h et 18h les usages de l’eau suivants :
- le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles équipées d’économiseurs d’eau, à
l’exception des véhicules professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;
- le remplissage des piscines privées existantes à usage familial après vidange, ainsi que les remplissages
de complément ;
- le lavage des bateaux, à l’exception des bateaux professionnels soumis à impératifs sanitaires ou
techniques ;
- l’arrosage par aspersion des pelouses, des espaces verts et publics et privés et des jardins d’agrément ;
- le lavage ou l’arrosage des terrasses et voies de circulation privées ;
- l’irrigation des prairies naturelles ;
- l’arrosage des terrains de sport, terrains de golf, pépinières et jardins publics ;
- le lavage des voies de circulation publiques ;
- l’irrigation par aspersion de toute culture.

Restrictions d'eau en Balagne
Sont strictement interdits à toute heure les usages de l’eau suivants :

- le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles équipées d’économiseurs d’eau, à
l’exception des véhicules professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;
- le remplissage des piscines privées existantes à usage familial après vidange, ainsi que les remplissages
de complément ;
- le lavage des bateaux, à l’exception des bateaux professionnels soumis à impératifs sanitaires ou
techniques ;
- l’arrosage par aspersion des pelouses, des espaces verts et publics et privés et des jardins d’agrément ;
- le lavage ou l’arrosage des terrasses et voies de circulation privées ;
- l’irrigation des prairies naturelles.

Sont interdits entre 10h et 18h les usages de l’eau suivants:
- l’arrosage des terrains de sport, terrains de golf, pépinières et jardins publics ;
- le lavage des voies de circulation publiques ;
- l’irrigation par aspersion de toute culture.

Le non-respect des prescriptions de l’arrêté préfectoral est passible d’une contravention de 5ème classe (1500€).

A lire aussi

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus