Agression d'une octogénaire à Calenzana en 2019 : un individu mis en examen

Des perquisitions menées par la police judiciaire de Bastia ont mené à la mise en examen d'un individu pour "séquestration sans libération volontaire pour faciliter la commission d'un délit". Il est suspecté d'avoir agressé une octogénaire à son domicile à l'été 2019, et a été placé en détention.

ILLUSTRATION.
ILLUSTRATION. © Vincent MICHEL / MaxPPP
Un individu suspecté d'avoir pris part à l'agression d'une octogénaire en août 2019 en Balagne a été mis en examen pour "séquestration sans libération volontaire pour faciliter la commission d'un délit", et placé en détention, annonce ce vendredi 13 novembre le procureur de la République de Bastia, Arnaud Viornery.

Dans un communiqué, le parquet indique que "dans le cadre d’investigations menées dans une procédure mettant en cause deux personnes auxquelles il est reproché d’avoir fomenté un projet de vol aggravé au préjudice d’un restaurateur de Calvi, un élément découvert en perquisition a permis aux enquêteurs de la police judiciaire de Bastia de faire un rapprochement avec une agression commise lors de l’été 2019 à Calenzana".

Une affaire qui avait provoqué "un vif émoi"

L'affaire avait alors été largement médiatisée : une femme âgée de 84 ans avait été séquestrée chez elle par un individu, intéressé par son argent.

Celui-ci avait pénétré dans le domicile de cette habitante de Calenzana aux environs de deux heures du matin, armé d'un couteau.Il l'avait menacé, avant de la baillônner et de la ligoter avec du fil câblé, blessant ses poignets.

Ce n'est qu'une demi-heure plus tard, et après avoir fouillé le domicile, que l'individu avait finalement quitté les lieux. La victime, profondément choquée, avait par la suite été délivrée par ses voisins, alertés par les cris.

L'agression avait entraîné un "vif émoi" de la population. "S'attaquer à une personne comme ça, qui n'a jamais vécu au-dessus de ses moyens et qui s'en sortait avec sa petite retraite, ça met une insécurité au sein de notre village, et de toute la micro-région" s'était ainsi ému un habitant.

L'enquête avait été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Calvi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers