Élus mis en examen à Bastia : Julien Morganti demande le retrait de leurs délégations

Selon nos informations, deux adjoints au maire de Bastia ont été mis en examen dans une enquête portant sur des procurations électorales effectuées lors de l'élection municipale de 2020. Le conseiller municipal d'opposition Julien Morganti demande "le retrait de délégation des deux adjoints".

Deux adjoints au maire de Bastia ont été mis en examen dans le cadre d'une enquête portant, selon nos informations, sur la validité de certaines procurations effectuées lors de l'élection municipale de 2020 à Bastia.

Il s'agit de Don Petru Luccioni, délégué à la cohésion sociale, aux liens intergénérationnels et au logement social et de Laura Orsini-Sauli, déléguée à la santé et au handicap.

Contacté, le procureur de la République de Bastia Arnaud Viornery confirme ces deux mises en examen, se refusant à tout autre commentaire.

Selon nos informations, des certificats médicaux attestant que des personnes ne pouvaient se déplacer pour aller voter seraient notamment visés. 

Les deux élus avaient déjà été placés en garde à vue en juin dernier, dans le cadre de la même procédure. 

La défense des deux mis en cause n'a pu être jointe. 

L'opposition réagit

Ce mardi 7 février, Julien Morganti a réagi sur les réseaux sociaux à ces mises en examen.

L'opposant municipal demande "le retrait de délégation des deux adjoints", une mesure jugée "légitime et nécessaire".

Il enjoint par ailleurs le maire Pierre Savelli à "s’exprimer publiquement sur ces révélations qui éclaboussent depuis des mois sa majorité et sèment le trouble au sein de la population".