Bastia et son stationnement : une longue histoire de désamour

11.800 procès verbaux pour stationnement ont été dressés en 2014 à Bastia (Haute-Corse) / © FTVIASTELLA
11.800 procès verbaux pour stationnement ont été dressés en 2014 à Bastia (Haute-Corse) / © FTVIASTELLA

Stationnement en double file, parkings complets : à Bastia, dix mois après les élections municipales, la nouvelle majorité n'a pas trouvé de solution au casse-tête de la circulation automobile en ville.

Par Grégoire Bézie

11.800 procès verbaux ont été dressés en 2014 pour stationnement irrégulier ou dangereux. La fourrière mise en place depuis le mois d'août a saisi 484 véhicules. Autant de moyens répressifs pas vraiment au goût des usagers – même aux plus inciviques d'entre eux – qui dénoncent l'absence de solution de stationnement.

Présentée comme "une priorité de son projet BASTIA 2014" lors des élections municipales, et malgré la promesse de "la création rapide et peu coûteuse de 2.000 places de stationnement en centre-ville", dix mois plus tard, la nouvelle majorité n'a pas apporté de réponses à cette question. 

La création de deux "plateformes multimodales" aux entrées Sud et Nord de la ville restent d'actualité selon la mairie de Bastia qui affirme vouloir poursuivre la "piétonisation" du centre-ville. Ces projets sont toujours en cours d'étude. Le stationnement en double file aussi. 

Reportage de Solange Graziani, Daniel Bansard, Christophe Gineste
Le casse-tête du stationnement à Bastia
Geromine Vivarelli, adjointe au maire de Bastia

A lire aussi

Sur le même sujet

Cargo échoué à Bonifacio : entretien avec le responsable de la réserve naturelle

Les + Lus