Bastia : inauguration de la sculpture « Paysage temps Kyrnos » de l’artiste Jeanne de Petriconi

Vendredi 3 janvier, la sculpture « Paysage temps Kyrnos » de l’artiste Jeanne de Petriconi a été inaugurée à Bastia. La sculptrice a voulu rendre hommage à ses racines corses en collaborant notamment avec des artisans locaux. 

Vendredi 3 janvier, la sculpture « Paysage temps Kyrnos » de l’artiste Jeanne de Petriconi a été inaugurée à Bastia.
Vendredi 3 janvier, la sculpture « Paysage temps Kyrnos » de l’artiste Jeanne de Petriconi a été inaugurée à Bastia. © Typhaine Urtizverea / FTVIASTELLA
L’artiste Jeanne de Petriconi partage son temps entre la Corse, Madrid et quelques expositions internationales. Pour la première fois de sa carrière, une de ses sculptures, « Paysage temps Kyrnos », trouve une place pérenne. 

C’est au détour d’une ruelle de la citadelle de Bastia que l’œuvre aux faces tranchantes et lumineuses a fleuri après avoir été présentée à l’arsenal de Venise et dans plusieurs espaces d’expositions. Une pièce de jeunesse, primée, que l’artiste a imaginée en 2008. « Je l’ai totalement repensée au niveau conceptuel et au niveau des matériaux parce qu’elle doit maintenant faire face aux contraintes climatiques », explique la sculptrice. 
 
Bastia : inauguration de la sculpture « Paysage temps Kyrnos » de l’artiste Jeanne de Petriconi
 

« Nous remettre en question »

Originaire de Bastia, c’est sur la terre de ses ancêtres que la jeune femme a trouvé l’inspiration. Un lien à la Corse qu’elle entretient aussi en travaillant avec des artisans locaux. Ainsi, pour cette œuvre, Jeanne de Petriconi a passé plusieurs semaines à leurs côtés. « C’est la première fois qu’on réalise une sculpture et que l’on collabore avec un artiste. C’était très intéressant, ça nous a permis de nous remettre en question parce que c’était un principe assez complexe », livre Jean-André Felicelli, ferronnier. 

Cette première commande publique de 24.000 euros de la municipalité de Bastia et une reconnaissance pour l’artiste. Et l’occasion, pourquoi pas, de développer d’autres projets dans l’île. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture sculpture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter