Bastia pourrait accueillir un match du Top 14 en 2021

Le président de la Ligue Corse de rugby Jean-Simon Savelli, qui présentait sa liste samedi s’est dit "très confiant" quant à la tenue d’un match du Top 14 à Bastia en 2021. Deux nations pourraient aussi établir leur camp de base en Corse pour la Coupe du monde de rugby 2023 en France.

Montpellier et Toulon avaient disputé un match amical au stade Armand-Cesari à Bastia, le 16 août 2019.
Montpellier et Toulon avaient disputé un match amical au stade Armand-Cesari à Bastia, le 16 août 2019. © Jonathan Mari - MaxPPP
Le rêve va peut-être devenir réalité : un match du Top 14 (championnat de France de rugby à XV) a des chances d’être délocalisé en Corse en 2021. "Je suis très confiant, a même annoncé le président de la ligue Corse de rugby Jean-Simon Savelli, samedi, lors d’une conférence de presse à Venaco lors de laquelle il a présenté sa liste pour la prochaine élection du comité corse de rugby. On a un projet qui va sûrement aboutir."

L’hôtel E Caselle à Venaco (80 km au sud de Bastia), qui accueillait l’événement, a vu débarquer plusieurs grands noms du rugby français pour l’occasion : le président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte, l’ancien capitaine de l’équipe de France et talonneur du Montpellier Héraut rugby Guilhem Guirado, le responsable du rugby Seven et élu de la FFR Alban Moga et Thomas Withford, Team manager de Montpellier.

L'amical entre le Stade Français et Montpellier, prévu en août, normalement reporté en février 2021

Candidat à sa réélection à la présidence de la FFR, Bernard Laporte n’a pas voulu évoquer l’élection du 3 octobre. "Je suis là à titre amical", a expliqué l’ami et soutien de Savelli, qui s'est réjoui du développement du rugby en Corse, et aimerait, un jour, voir une équipe professionnelle en Corse : "ce serait génial". La présence de Guilhem Guirado et Thomas Withford, elle, n’était pas étrangère aux projets de Savelli. En février 2021, un match amical initialement prévu en août entre le Stade Français et Montpellier devrait avoir lieu au stade Armand-Cesari de Furiani, deux ans après un amical entre Montpellier et Toulon (Bastia a également accueilli un match France-Italie lors du Women’s Six Nations en 2018 et un France-Irlande U20 en 2019). L'organisation du Super Sevens des clubs pros (Championnat de France de rugby à 7) en Corse est aussi une idée.

Jean-Simon Savelli, qui a présenté les axes prioritaires du rugby en Corse, est pour l’instant seul candidat à sa réélection à la présidence de la Ligue de rugby de Corse, le 3 novembre. Et il voit loin : objectif 2 500 licenciés à l’horizon 2024, soit presque le double qu’en 2020 (1 300 licenciés).

Porto-Vecchio et Lumio candidats pour accueillir des nations en 2023

L’autre grand projet concerne la Coupe du monde de rugby 2023 organisée en France. A défaut d’accueillir des matches, la Corse pourrait voir débarquer deux nations qui établiraient leur camp de base à Porto-Vecchio et Lumio. "Nous nous sommes portés candidat, pour faire de l’île une île hôte. Je pense que ça va se faire." Reverra-t-on les All Blacks de la Nouvelle-Zélande en Corse, qui avaient déjà passé deux jours sur l’île en 2007 avant la Coupe du monde en France ? "Ça peut", glisse Savelli. Et ça fait rêver.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport