• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bastia : un repas de Noël pour les sans domicile fixe

Comme chaque année à l'approche des fêtes, les associations caritatives se mobilisent pour donner un peu de chaleur humaine aux plus démunis. Fratellanza, à Bastia, a organisé un repas lundi midi pour les sans domicile fixe de la ville. 

Par France 3 Corse ViaStella

À Bastia hier, lundi, c’est dans une salle attenante à l’église de Notre-Dame de Lourdes que des sans domicile fixe ont été accueillis. Ils ont été invités à un repas de Noël qui s’adresse aussi à des personnes qui ne sont pas complètement désocialisés.

Claudine vit seule dans un logement mais elle ne touche que de faibles revenus. Depuis quelques années, elle participe à ce repas. Un moyen pour elle de trouver du réconfort. « Ca remplit le cœur et en fait on n’a pas passé Noël tout seul. Même si ce n’est pas le jour même mais quand même. Il y a des gens qui ont pensé à nous et c’est énorme », sourit-elle.

Bastia : un repas de Noël pour les sans domicile fixe
Intervenants : Claudine ; Radu Sans domicile fixe ; Claudio Sans domicile fixe ; Jean-Claude Vignoli Président de l'association "A Fratellanza". Reportage : GRAZIANI Solange ; ROCHE Frédéric ; LOUCHE Anne-Laure.

« Ma famille me manque »


Au menu : sauté de veau et cannelloni au Brociu. Le repas est copieux mais au-delà de l’aspect alimentaire, les personnes invitées ont retrouvé un situation normale et de la chaleur humaine le temps d’un repas. « C’est comme une espèce de petite famille. C’est ça qui me fait mieux me sentir maintenant parce que ma famille me manque », explique Claudio, un sans domicile fixe. 

Même le temps d’un repas il est difficile d’oublier la dure réalité. Il y a trois jours, un sans domicile fixe âgé de 52 ans est mort.

Ses conditions étaient exécrables. « Ce sont des gens qui se nourrissent mal. Ils mangent ce qu’ils peuvent et ça ne correspond pas aux normes d’une nourriture saine. Et donc on constate malheureusement souvent une mortalité très grosse », indique Jean-Claude Vignoli, président de l'association "A Fratellanza". 

Pour autant, "Fratellanza" ne baisse pas les bras. Une dizaine de bénévoles a rendu ce repas possible. L’association cherche actuellement d’autres personnes pour continuer sa mission humanitaire.


A lire aussi

Sur le même sujet

Oscaro racheté par la maison mère d'Autodis

Les + Lus