Bastia : la seule pouponnière de Corse dans un état désastreux

10 enfants vivent en permanence dans cette pouponnière, soit 4 de plus que prévu. / © DR
10 enfants vivent en permanence dans cette pouponnière, soit 4 de plus que prévu. / © DR

La seule pouponnière de Corse se délabre depuis 13 ans dans la Citadelle, à Bastia. Aujourd'hui, les employés dénoncent leurs conditions de travail, dans un immeuble vétuste ou la place manque pour accueillir une dizaine d'enfants en difficulté. 

Par ED et Emilie Arraudeau

La pouponnière de la Citadelle, à Bastia, aurait-elle été délaissée ? Les employés de la seule structure régionale à accueillir les nouveaux-nés et bambins placés en raison de leurs difficultés familiales dénoncent ce lundi leurs conditions de travail. 

En cause, le bâtiment qui accueille les enfants, qui est devenu trop vétuste. Cet immeuble qui devait à l'origine n'être qu'une solution provisoire est toujours, 13 années plus tard, le foyer où dix enfants de 0 à trois ans vivent en permanence. Alors que la pouponnière devrait en accueillir quatre de moins, selon le personnel.


Des rats, des cafards, et même... des serpents

 

Au manque de place dans la chambre des enfants s'ajoute le mobilier usé, les peintures défraîchies, et surtout des conditions d'hygiène déplorables. Des infiltrations d'eau régulières ont imbibé plafonds et lino. Les installations électriques ne sont pas aux normes.

"Ces locaux sont inadaptés, insalubres, et n'offrent pas à ces enfants placés un cadre sécurisé adapté à leur situation familiale dégradée. (...) Rats, serpents, cafards se bousculent auprès des lits des enfants posés à même le sol, ce qui est contraire aux normes exigées", révèlent les employés de la structure mutualiste UMCS (Union Mutuelle Corse Santé), qui gère la pouponnière.

Les pompiers auraient même dû intervenir récemment pour capturer un serpent, selon eux. A l'heure actuelle, le service compte douze personnes qui se relayent 24 heures sur 24, 365 jours par an, à raison d'une personne pour 6 enfants.
Les employés de la pouponnière dénoncent leurs conditions de travail / © DR
Les employés de la pouponnière dénoncent leurs conditions de travail / © DR

Les salariés dénoncent cette situation qui dure et demandent un changement de gouvernance. 

"Horaires et plannings non respectés, fatigue cumulée, versement des paies en retard, salaires de misère (...) et chantage à l'emploi, la liste est longue", abondent-ils. Mais la direction, explique-t-elle, a bien un projet.

 

La nouvelle structure au stade du permis de construire


"Au départ, il y avait le projet de reconstruction de la pouponnière dans la rue Saint François, qui n’a pas abouti, explique Laurent Curinga, directeur de l'Union de Gestion de Réalisations Mutualistes de Haute-Corse. Finalement, dans une logique de mutualisation des coûts, il a été décidé de concentrer les trois services de la protection de l’enfance au sein du même bâtiment, en l’occurrence le Belvédère, qui va devenir le Bella Vista."

La maison mutualiste de la Jeunesse est un projet à un million d’euros de travaux, située montée Filippina, à Bastia. Il n'en est qu'au stade du permis de construire.

Les enfants et le personnel de la pouponnière devraient pouvoir quitter les locaux actuels début 2021, au mieux.
 

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus