Covid-19 : une infirmière de l'hôpital de Bastia décède du coronavirus

Joëlle Ferricelli, infirmière au sein de l'hôpital de Bastia, est décédée de la Covid-19 le 2 novembre. Elle était traitée depuis plusieurs jours dans le service de réanimation de l'établissement. 

ILLUSTRATION. Le service Covid-19 de l'hôpital de Bastia.
ILLUSTRATION. Le service Covid-19 de l'hôpital de Bastia. © Jonathan MARI / MaxPPP
La Covid-19 circule activement en Corse, et ce depuis maintenant plusieurs semaines.

Et plus que le nombre de cas de contamination enregistrés, ce sont surtout le nombre de décès liés au virus qui ont dernièrement fortement augmenté.

Ainsi, depuis le début de l'épidémie, 85 décès en hôpital sont à déplorer sur l'île. 24 sont intervenus depuis le 13 septembre, soit durant les trois dernières semaines.

Rien qu'hier, mardi 3 novembre, 4 nouveaux décès liés au coronavirus ont été recensés. Parmi ceux-ci, Joëlle Ferricelli, une infirmière au bloc opérations et aux endoscopies du centre hospitalier de Bastia.Elle avait 56 ans, et était soignée au sein du service de réanimation de l'établissement. L'infirmière, qui selon nos informations présentait des comorbidités, s'est éteinte le lundi 2 novembre.

Dans un communiqué, l'hôpital de Bastia indique que cette dernière travaillait dans l'établissement de santé depuis 20 ans. Une professionnelle "dotée d'une grande empathie, très proche des patients et des familles."

"Elle a successivement exercé au sein du service des urgences, de réanimation, du bloc opératoire et endoscopies. Elle a également été très impliquée dans les démarches de certification et dans la formation professionnelle des aides-soignantes."
Communiqué de l'hôpital de Bastia, le 4 novembre 2020.
Communiqué de l'hôpital de Bastia, le 4 novembre 2020.
Il s'agit du premier décès lié à la Covid-19 d'un personnel soignant en Corse.

Joëlle Ferricelli, poursuit l'hôpital de Bastia, "laisse un vide immense au sein de notre communauté hospitalière, mais nous nous souviendrons de son courage et de sa générosité."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société