Le groupe Orizonte fête ses 30 ans en musique au théâtre de Bastia

Le groupe Orizonte souffle sa trentième bougie. Les frères Andreucetti ont fondé cette formation en 1987, et depuis ils ont produit 12 albums. Retour sur leur parcours avant leur concert de ce mercredi au théâtre de Bastia. 

Par France 3 Corse ViaStella

Tout a commencé il y a 30 ans, au hameau de Casevecchie à Ville-di-Petrabugno. Jean-Marie Andreucetti  et son frère René réalisent leur premier album, Sognu. Le second est entièrement écrit au village, sous l’œil des voisins et amis.

Aujourd’hui la passion de la musique est toujours là, et les souvenirs sont aussi vivaces. « On s’asseyait là, à  l’ombre des grands platanes, on buvait un café et petit à petit, la chanson ‘Casevecchie’ est née. Et par la suite, avec des amis on était là, on écrivait […] Et c’est une belle histoire d’amitié qui est née », livre Jean-Marie Andreucetti.

Depuis quelques jours, le groupe Orizonte répète ses plus beaux standards. Cette formation musicale affiche à son palmarès 12 albums, des chansons qui évoquent la nostalgie de la Corse, la fraternité, la solidarité, mais aussi des problématiques d’aujourd’hui comme la pauvreté des retraités ou le blues des étudiants.

Le groupe Orizonte fête ses 30 ans en musique au théâtre de Bastia
Intervenants : Jean-Marie Andreucetti " Orizonte " ; Pierre-Ange Oberti, restaurateur ; Alain Bernardini " I Muvrini " ; Stéphane Mangiantini " I Muvrini " ; Jean-Marie Andreucetti " Orizonte " ; René Andreucetti " Orizonte ". Reportage : GRAZIANI Solange ; GIUGLIANO Christian ; KINANY Ramsey.



« C'est important de contribuer à faire avancer les choses »


Une démarche partagée par le groupe I Muvrini. « Le but d’un chanteur ou d’un groupe c’est de refléter la réalité […]. C’est important de partager ces moments ensemble et aussi de contribuer à faire avancer les choses », estime Alain Bernardini. 

Dans les années 1990, le titre Passione contribue aux beaux jours de la chanson corse. Les frères Andreucetti revisitent le répertoire insulaire en incluant dans leur musique des sonorités pop ou des rythmiques latines. « À l’époque, voir un groupe comme ça partir sur des rythmes salsa, c’était vraiment très intéressant. Ils ont les voix pour aussi, c’est un chemin qui n’est pas facile et qu’ils ont osé prendre. Moi ça m’a beaucoup touché », confie Stéphane Mangiantini, du groupe I Muvrini.

Dans une actualité morose, porter une pointe d’humour, faire bouger le public, voici le remède prescrit par Orizonte ce soir au théâtre de Bastia.


A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Territoriales : pas d'alliance à droite pour le second tour

Près de chez vous

Les + Lus