« La vie, par-dessus tout », le livre programme de Léo Battesti

Au moment où il annonce sa candidature pour les élections législatives de juin et espère être investi par Femu A Corsica, Léo Battesti signe La vie, par-dessus tout, un livre bilan qui fait office de profession de foi politique.


"J'aurais pu éviter certains problèmes"

Depuis des années, le nom de Léo Battesti rime avec les jeux d'échec. Aujourd'hui, c'est le militant politique qui revient sur le devant de la scène.

Avec La vie, par-dessus tout, Léo Battesti écrit se remémore son passé à la direction du FLNC, ses combats de militant, les victoires et les dérives. Un témoignage rare, où Léo Battesti porte un regard sans concessions sur la lutte armée à laquelle il a largement pris part.

«Dans ce livre j’aurais pu éviter certains problèmes, je ne l’ai pas voulu. Parce que je montre que lorsque l’on rentre dans certains cheminements c’est catastrophique », explique-t-il.

FLNC

Léo Battesti est indissociable du FLNC. En 1978, il se présente sans cagoule à une conférence de presse et devient le premier visage du mouvement clandestin.

Une quinzaine d'années plus tard, Léo Battesti milite pour l'autodissolution du mouvement.

Le livre raconte cette ambivalence entre son engagement dans la lutte armée, et sa conviction qu'elle n'est pas la solution : « Je savais que ça ne pouvait pas continuer comme ça. Mais je me disais "je suis un moindre mal, je fais un traitement homéopathique". Mais on se trouve une bonne excuse. »
Entretien au long cours avec Léo Battesti.

Politique

Aujourd'hui, Léo Battesti ne cache pas son désir de renouer avec la politique. Et de se présenter aux législatives de juin prochain. Son livre, sorti plus tard que prévu, ressemble à une profession de foi.

« Ce livre en aucune manière n’a été fait pour ça, précise-t-il. Par contre, je le dis sincèrement, cela m’a aidé aujourd’hui parce que du fait de ce retard, il intervient un moment où cette expression n’est peut-être pas inutile dans la société corse. Les gens, me connaissant mieux, pourront peut-être mieux se déterminer. »

Reste à savoir si Léo Battesti, candidat à la candidature à Bastia, sera investi par Femu A Corsica le mois prochain.

Et si, en plus d'un livre de souvenirs, "La vie par-dessus tout" devenait aussi un slogan de campagne ?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique livres culture littérature élections législatives élections