• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le barrage de Calacuccia fête 50 ans de production hydroélectrique

29/06/2018 - Le barrage de Calacuccia (Haute-Corse) fête 50 ans de production électrique. / © EDF Corse
29/06/2018 - Le barrage de Calacuccia (Haute-Corse) fête 50 ans de production électrique. / © EDF Corse

Le barrage de Calacuccia a 50 ans. EDF organisait vendredi une réception sur les rives du lac, au hameau de Sidossi, pour célébrer cet anniversaire. Construit en trois ans, de 1965 à 1968, il reste aujourd'hui le plus puissant aménagement hydroélectrique de Corse.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

C'est en 1965 que débute la construction du barrage et des ouvrages de la vallée du Golo. Il faudra trois ans de matériaux et de moyens humains considérables pour dresser l'édifice de béton, haut de 74 mètres et long de 265 mètres.

Au-dessus du barrage, se forme le lac : 25 millions de m3 d'eau sur une superficie de 130 hectares, destinés à produire de l'électricité. C'est dire comme le paysage, mais aussi la vie des Niolins en a été changé.

"C'était une vallée très fertile où il y avait beaucoup de petits vergers, des jardins, notre famille avait une vigne qui a été à demi noyée par le barrage", se souvient avec nostalgie Dominique Leca, habitant de Calacuccia.
 
Le barrage de Calacuccia fête 50 ans de production électrique
Intervenants - Dominique Leca, habitant de Calacuccia; Patrick Bressot, directeur régional EDF. Equipe - Emilie Arraudeau, Typhaine Urtizverea

50 ans plus tard, l'aménagement hydroélectrique du Golo qui comprend plusieurs usines, reste le plus puissant de Corse. D'une puissance de 57 MW sur les 199 MW produits dans l'île, il fournit près de 10% de l'électricité consommée par an en Corse.

"Il faut savoir que l'hydraulique c'est la première EnR (Energies renouvelables, ndlr) en Corse, c'est une EnR qui est garantie; quand on a de l'eau elle est toujours là et on peut faire en sorte que l'équilibre entre la production et la consommation puisse être assuré", explique Patrick Bressot, directeur régional EDF.

Au-delà, l'ouvrage joue aussi un rôle dans les domaines de l'agriculture ou de la biodiversité. 25 millions de m3 d'eau sont réservés chaque année de juin à fin octobre pour l'irrigation des terres cultivables.
 

Sur le même sujet

Dans le secret de fabrication du cédrat confit corse

Les + Lus