Élections territoriales : les jeunes ont la parole

© Ariane Maurisson/FTVIASTELLA
© Ariane Maurisson/FTVIASTELLA

Les jeunes ont été invités à s'exprimer sur les élections territoriales jeudi soir à Corte par l'association des missions locales de Corse. Les benjamins des listes étaient présents pour évoquer leur programme à destination de la jeunesse et répondre aux éventuelles questions.

Par France 3 Corse ViaStella

Dans un amphithéâtre de l’université de Corse, plus d'une quarantaine d’étudiants est venue écouter les propositions des représentants de la jeunesse sur les listes des élections territoriales.

Et les attentes sont nombreuses : « Ce débat permet d’éclaircir les positions de chacun des représentants des listes », indique un étudiant.


Élections territoriales : les jeunes ont la parole
Intervenants : Oivier Huber Coordinateur territorial " Parolla di a ghuventù " ; Jean Paul Zani Etudiant. Reportage : BERNARDI François-Albert ; MAURISSON Arianne ; KINANY Ramsey.


« Les jeunes sont sous-représentés »


Pour ce débat entre jeunes, seule une liste n’est pas représentée celle de la droite traditionnelle de Valérie Bozzi. Malgré cette absence, tous les thèmes qui ont fait débat durant cette campagne électorale ont été abordés.

Pour l’organisateur de l’évènement, ce genre de réunion permet d’impliquer la jeunesse dans le débat des territoriales. « Les jeunes sont souvent sous-représentés. Il faut savoir si ce sont les jeunes qui ont peur de faire le pas en politique ou si ce sont les politiques qui ne s’intéressent pas à la jeunesse » indique Oivier Huber, coordinateur territorial " Parolla di a ghuventù ".


Les échanges ont finalement été moins vifs que prévu, comme le déplorent certains étudiants. « On n’a pas assisté à un débat. Dans l’idée c’était bien mais dans la forme ça ne s’est pas concrétisé. On a plus assisté à une interview […] qu’à un débat vraiment avec la jeunesse présente dans la salle », estime Jean-Paul Zani, étudiant. 

Peu de débat, peu d’entrain, la campagne chez les jeunes semble être restée aussi calme que celle de leurs aînés.


A lire aussi

Sur le même sujet

Le tribunal correctionnel de Bastia ordonne la destruction d’une paillote

Les + Lus