• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Hippodrome de Prunelli-di-Fiumorbo : le jackpot des courses retransmises à la télévision

© Mathieu David/FTVIASTELLA
© Mathieu David/FTVIASTELLA

À Prunelli-di-Fiumorbo, dimanche, les turfistes insulaires n'étaient pas seuls à parier et à suivre les différentes courses proposées. La réunion était retransmise bien au-delà de l'île. Une aubaine pour les organisateurs.

Par France 3 Corse ViaStella

Comme à chaque course hippique, l'ambiance est familiale dans le petit hippodrome de Prunelli-di-Fiumorbo. Petit par sa taille, certes, mais grand par la renommée des chevaux présents. 

Une aubaine pour les habitués. « C'est des chevaux que je suis presque tous les jours. Je suis souvent à l'écurie, ils sont bien entraînés. Son driver m’a dit qu’il pouvait avoir de bonnes chances, vu qu’il a gagné deux courses, il pouvait recommencer aujourd’hui. Et c’est ce qu’il a fait », raconte, Jean-Christophe Ferrari, parieur hippique depuis trois ans. 

 
Hippodrome de Prunelli-di-Fiumorbo : le jackpot des courses retransmises à la télévision
Intervenants - Jean-Christophe Ferrari, Parieur hippique depuis 3 ans ; Jean-Baptiste Andreani, Président de la Fédération des Courses de Corse. Equipe - Cassandre Dumain ; Mathieu David ; Anne-Laure Louche.
 

Opération spéciale


Pari gagné pour Jean-Christophe, donc, qui a triplé sa mise, comme bien d'autres parieurs. Mais tous ne sont pas physiquement présents à Prunelli. Car les paris se font dans le monde entier grâce à une retransmission télévisée internationale

Une opération spéciale très intéressante pour la fédération. « Quand on a une réunion normale, on fait entre 6 000 euros et 15 000 euros. Là, on va arriver à faire beaucoup plus. Il y a quand même un retour sur la société qui nous sert à faire de l’investissement. Ça va aussi servir aux frais de fonctionnement parce qu’on n’est pas trop aidé par la filière », explique Jean-Baptiste Andreani, président de la Fédération Régionale des Courses de Corse.

Lorsqu'elle est télévisée, une course rapporte 250 000 euros. Une somme importante, mais l'occasion reste rare. À Prunelli-di-Fiumorbo, les retransmissions ne se font qu'une fois par an. 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Oscaro racheté par la maison mère d'Autodis

Les + Lus